Les ventes de véhicules neufs ont chuté de 6,5% en 2019  - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Marché

Les ventes de véhicules neufs ont chuté de 6,5% en 2019 

6 janvier 2020 1.906 0 0 1 | By Mehdi LAABOUDI

Après quatre années consécutives marquées par des records de ventes, le marché du neuf au Maroc a marqué le pas en 2019. Avec 165.918 véhicules écoulés - contre 177.379 ventes en 2018 - le business s'est contracté de 6,5%. Etat des lieux.

https://www.wandaloo.com/files/2020/01/AIVAM-CHIFFRES-DE-VENTES-2019-MARCHE-PERFORMANCE.jpg

L'Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) a rendu publiques ce 6 janvier à Casablanca les statistiques relatives au marché automobile du neuf. Le collège des importateurs a saisi cette occasion, par ailleurs, pour révéler les conclusions de l’Observatoire de l'automobile 2020, enquête commandée par ses soins au cabinet Nielsen et qui permet de brosser les  tendances principales du marché automobile, de faire la lumière sur les habitudes de consommation des automobilistes marocains.  

Nous aborderons ce sujet dans un prochain article afin de ne pas vous noyer sous un déluge de chiffres  ! 

Les ventes de véhicules neufs ont chuté de 6,15% en 2019

Selon les chiffres communiqués par l’AIVAM, le marché du neuf a connu un repli de  6,15% en 2019  par rapport à 2018. Au terme de l’année qui vient de s’écouler, 165.918 véhicules ont été immatriculés, contre 177.379 ventes enregistrées l'année d’avant. 

A noter, tout de même, le coup de collier donné au cours du mois de décembre, qui aura été exceptionnel (21.925 ventes), sans toutefois atteindre le record de 2018 (22.548 immatriculations  ; la contraction est de l'ordre de 2,76% en glissement annuel).    

En valeur absolue, cette baisse peut sembler inquiétante, mais il faut garder à l’esprit que 2018 a été une année record, comme l’ont été tous les exercices fiscaux depuis 2015. Le marché a été au taquet quatre années de suite  ! Il a fini par s’essouffler, par reculer. Pour mieux sauter, peut-être…

Rien d'alarmant

Les parts de marché automobile marocain au terme de l'année 2019

Pour Adil Bennani, président de l'AIVAM, le marché a été impacté par l'arrêt, début 2019, du programme de subvention pour le renouvellement du parc des taxis. 

Selon des membres de son bureau, cette contre-performance est aussi la conséquence du tour de vis étatique vis-à-vis du crédit gratuit, ou encore de la baisse enregistrée au niveau du segment des loueurs.

Au cours de la dernière décennie, le taux d'évolution du volume des ventes a été de près de 5% en moyenne. C'est peu ou prou le potentiel de croissance du marché et c'est précisément sur une performance de ce type que tablent les importateurs à l'issue de l'exercice qui vient de démarrer. 

La reprise du programme de la prime à la casse pour les taxis en 2020 comme la tenue du salon AUTOEXPO, qui se tiendra en juin, devraient permettre au marché de sortir du rouge, de repartir de l'avant.

Dans le détail, les ventes de véhicules particuliers (VP) ont enregistré un repli de 9,5% (148.189 immatriculations en 2019, contre 163.074 en 2018), tandis que les véhicules utilitaires légers ont bouclé l'année avec une croissance soutenue (24,1%), permettant ainsi de limiter la casse.

Autre enseignement de taille : pour la première fois sur le marché marocain, le SUV se hisse en tête des segments (même si, techniquement, ça n'en est pas un), à égalité avec celui des citadines, captant une part de marché (PDM) de 27,7%.

Certaines choses sont immuables, cela dit. Le Diesel est toujours hégémonique, avec une PDM digne d'un score d'élections présidentielles de quelque république bananière (92% et des poussières). C'est un chouia moins qu'en 2018, cela dit. 

De là à dire que l'essence, l'hybride ou l'électrique ont pris des couleurs, il est un pas que nous ne franchirons pas – le pays entier non plus, d'ailleurs, sans une politique incitative forte...

Top 10 généralistes  : Dacia, leader « scandaleusement » inaccessible 

Le classement des ventes (  TOP 10 ) des véhicules particuliers au Maroc au terme de l'année 2019

Enfin, côté marques VP, DACIA caracole encore et toujours en tête du "game", avec 44.228 véhicules écoulés en 2019, contre 48.163 en 2018 (- 8%). Le recul des ventes du leader a été moins important que celui du marché (VP). Résultat des courses  : une PDM annuelle encore plus scandaleusement inaccessible  (29,8%, en progrès de 0,3 point par rapport à 2018).

Pour sa part, RENAULT occupe toujours la deuxième marche du podium, avec un repli de ses volumes de 6% par rapport à 2018, mais une PDM en progrès, là encore (14,6%, contre 14,1% un an plus tôt). Détentrice de ces deux cartes, Renault Commerce Maroc capte ainsi une PDM cumulée de 44,4% ! 

Quatrième l’année dernière, PEUGEOT grimpe cette année sur le podium  ! La marque au Lion a perdu quelques plumes par rapport à 2018 (-4%), mais gagne 0,4 point de PDM et capte désormais 7,3% du business.

HYUNDAI gagne aussi une place et sort du rang en signant une performance commerciale positive en 2019 (+1%). Sa PDM progresse, du reste, de 0,6 point, passant de 6,1% à 6,7%.  

Alors qu’elle fermait le Top 3 en 2018, VOLKSWAGEN a perdu deux places cette année, se retrouve cinquième, avec 9.668 véhicules vendus en 2019, contre 11.810 un an plus tôt. La marque allemande a vu ses ventes se contracter de 18% et ne capte plus qu’une PDM de 6,5% (- 0,7 pt).

Tout l’inverse de CITROËN qui a surperformé en 2019 avec la plus belle croissance du Top 10 généralistes (+8%), grignotant 0,8 point de PDM (5,3%, contre 4,5% en 2018) et deux places au classement pour se retrouver sixième.

Fortunes diverses

La marque française a doublé FIAT, septième, qui aura connu une année compliquée (-31% par rapport à 2018), avec 4% de PDM (- 1.3 pt), devant TOYOTA (-7% et 3,2% de PDM, soi 0,1 pt de plus qu'en 2018), qui a plutôt bien négocié le passage à l'hybride d'un bon nombre de modèles de son line-up.

L'autre marque japonaise du Top 10, NISSAN, a connu un sort bien moins clément en 2019. Ses ventes ont reculé de 33% par rapport à l'année précédente alors que sa part du gâteau a minci d'un point pour s'établir à 3,1%.

Parmi les 10 marques préférées des Marocains, c'est FORD qui a subi les pertes les plus fortes, cela dit. La marque à l'Ovale bleu a vu ses ventes passer de 7.359 unités en 2018 à 3.988 unités un an plus tard (-46%) et sa PDM de 4,5% à 2,7%.

Concernant les autres marques, il y a lieu de signaler qu'elles ont cumulé 24.873 ventes en 2019, contre 23.802 unités écoulées au terme de l'exercice précédent, ce qui représente une progression de l'ordre de 4,5%. 

En 2019, KIA a vu ses ventes s’envoler (+291,85%), passant de 405 immatriculations en 2018, année tronquée, au cours de laquelle la marque a repris son activité au Maroc, à 1.587 unités écoulées, s’octroyant au passage une PDM de 1,7%, appelée à s’épaissir au vu du potentiel de la marque. 

Plus haut dans le classement, à la lisière du Top 10, OPEL s'est « contenté » de doubler ses volumes de ventes (progression de l’ordre de 98,36%), qui sont ainsi passés de 1.953 à 3.874 unités écoulées d'une année à l'autre.      

Le classement des ventes (  TOP 10 ) des véhicules Premium au Maroc au terme de l'année 2019

Top 10 premium  : l'Etoile au firmament (A suivre)

Au niveau du marché premium, c'est MERCEDES-BENZ qui a dicté sa loi en 2019. La marque à l'Etoile est au firmament,  à la faveur de sa PDM de 21,2%, glanée malgré une baisse de son activité commerciale de l’ordre de 8,9% en 2019 par rapport à 2018. 

Restez connectés pour en savoir plus sur l'issue de la bataille des marques premium en 2019, notamment avec VOLVO, qui a survolé les débats, avec la seule performance positive du TOP 10.

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none