Le HYUNDAI Santa Fe s’offre un relooking extrême et une profonde mise à jour technique - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Nouveauté mondiale

Le HYUNDAI Santa Fe s’offre un relooking extrême et une profonde mise à jour technique

22 juin 2020 1.612 0 0 1 | By Mehdi LAABOUDI

Lancé sur notre marché fin 2018, le HYUNDAI Santa Fe quatrième du nom est déjà passé par la case restylage. Bâtie sur une plateforme plus moderne, transfigurée esthétiquement parlant, embourgeoisée et électrifiée, cette Phase 2 débarquera dans quelques mois.

https://www.wandaloo.com/files/2020/06/HYUNDAI-SANTA-FE-2020-SUV-RESTYLAGE-REVEAL.jpg

En règle générale, les restylages de mi-vie se résument à un « nez repoudré » et à une petite mise à jour technique de rien du tout. Il arrive cependant que les « facelifts » soient l’occasion de revoir la copie plus profondément.

La quatrième génération du SUV ressort ainsi métamorphosée de son passage par la case restylage. HYUNDAI parle d’un « facelift » haut de gamme. Et ce n’est pas que du marketing.

En fait, il y a plus de différences entre la Phase 1 et la Phase 2 de la quatrième génération du SUV 7 places de la marque coréenne qu’entre la première nommée et la génération antérieure.

En effet, la cuvée 2020 devrait étrenner sur notre marché la nouvelle plateforme de troisième génération de la marque coréenne, quand la cuvée 2018 avait dû se contenter de reprendre la base roulante de l’ancien cru.

Affichant une longueur de 4,79 m et une largeur de 1,90 m, ce qui représente respectivement 1,5 cm et 1 cm de plus que le modèle sortant, le Santa Fe Ph. 2 s’offre une nouvelle face avant, plus agressive, marquée par une calandre alvéolée plus horizontale qu’avant, cernée de part et d’autre par des optiques à double étage.

Le Santa Fe restylé a droit à la nouvelle plateforme maison, étrennée fin 2019 par la huitième génération de la Sonata.

Reconstruction faciale

Les feux avant ont été affinés et la nouvelle signature lumineuse en T « transperce » le bouclier, élément profondément remanié, qui accueille désormais des écopes d’air élargies et un sabot de protection au design plus sophistiqué.

Le profil donne à voir de nouveaux bas de caisse et des jantes de 20 pouces inédites, tandis que la poupe du véhicule dépaysera un peu moins les propriétaires du Santa Fe Ph. 1 que la proue. Elle s’offre « LE gimmick en vogue », l’incontournable bandeau lumineux reliant les deux feux arrière, une signature lumineuse en T, là encore - à ceci près que ladite lettre est couchée -, et un bouclier moins torturé qu’avant, qui a également droit à un bandeau rouge.

Même constat à bord : les designers de la marque ont tant taffé ! La présentation intérieure de la version restylée du Santa Fe est plus bourgeoise, plus premium et beaucoup plus techno.

Une nouvelle console centrale, plus horizontale, plus massive, fait son apparition. Elle est surplombée par un écran tactile central plus grand que celui de la version d’avant-restylage (10,25 pouces, contre 7 pouces précédemment). On note aussi l’apparition d’une instrumentation digitale de 12,3 pouces et d’un système d’affichage tête haute.

A bord, on note l\'apparition d\'un écran tactile central plus grand (10,25 pouces) et d\'une instru digitale de 12,3 pouces.

Bond technologique

La démonstration technologique se poursuit avec l'adoption d'une molette « Terrain Mode » permettant de sélectionner plusieurs modes de traction pour s'adapter aux conditions de roulage et météorologiques. Notons aussi la présence d’une batterie de nouvelles aides à la conduite, qui permettent au Santa Fe de proposer une conduite autonome de niveau 2.

Même l’habitabilité progresse, à en croire HYUNDAI, tandis que le volume de chargement du coffre gagne 14 l pour atteindre 562 litres.

Côté motorisations, le Santa Fe a profité de son passage sur le billard pour s’offrir pour la première fois des motorisations hybride et hybride rechargeable.

La moins pointue de ces deux variantes écolos associe un bloc thermique 1.6 l T-GDi essence et un électromoteur de 44,2 kW alimenté par une batterie Li-ion de 1,49 kWh, pour une puissance cumulée de 230 ch et un couple maxi de 350 Nm, couple transmis aux roues avant via une boîte de vitesses automatique à 6 rapports.

Pour sa part, la déclinaison hybride rechargeable PHEV a recours à la même motorisation essence, mais à un module électrique plus puissant (66,9 kW) et plus richement ravitaillé (batterie de13,9 kWh).

L’électrification à l’honneur

Disponible avec une transmission intégrale et avec la même boîte auto que son « alter ego » non-rechargeable, cette variante Plug-in Hybrid revendique une puissance cumulée de 265 ch et autorise une autonomie de plus de 50 km en mode tout-électrique.

Au rayon Diesel, le quatre-cylindres 2.2 l suralimenté de la version d’avant-restylage, unique motorisation disponible actuellement au catalogue de Global Engines, importateur exclusif de HYUNDAI au Maroc, reprend du service et développe toujours 202 ch et 440 Nm. 

Pour l’instant, HYUNDAI n’a pas dévoilé les tarifs de son SUV 7 places, qui débarquera dès le début du quatrième trimestre en Europe – il devrait être commercialisé sur le marché marocain vers ces eaux-là. Il faudra cependant attendre début 2021 pour voir la version hybride rechargeable effectuer son entrée dans les concessions.

none

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun avis ou commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves

* Prix public au Maroc hors frais d'immatriculation et peinture métallisée

* Date de lancement «probable» sur le marché marocain

Photos