L’AIVAM exhortée par la Douane à lever le pied sur les importations de véhicules neufs - wandaloo.com

L’AIVAM exhortée par la Douane à lever le pied sur les importations de véhicules neufs - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Actu. nationale

L’AIVAM exhortée par la Douane à lever le pied sur les importations de véhicules neufs

24 mars 2020 350 0 0 0 | By Mehdi LAABOUDI

https://www.wandaloo.com/files/2020/03/AIVAM-ADII-IMPORTATIONS-VEHICULES-NEUFS-BALANCE-COMMERCIALE.jpg

Une note adressée par l’administration des douanes et impôts indirects à l’association des importateurs de véhicules au Maroc invite les membres d’icelle à restreindre les importations afin de ne pas aggraver le déficit de la balance commerciale.

C’est une énième conséquence de la pandémie de Covid-19 et du confinement (d’une bonne partie de la planète) ! Après le gel momentané de l’activité au sein des usines marocaines de RENAULT et de PSA, puis la fermeture des showrooms des différentes marques présentes sur notre marché, ce sont maintenant les importations de véhicules neufs qui rejoignent la « liste des victimes ».

Le directeur général de l’administration des douanes et impôts indirects (ADII), Nabyl Lakhdar, a adressé, lundi 23 mars, un courrier au président de l’association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), Adil Bennani. Un courrier dans lequel les membres de cette association sont conviés à prendre les mesures adéquates pour « réduire au strict minimum leurs importations » en ces temps tourmentés, pour négocier « avec leurs fournisseurs le report de celles-ci ».

Les importateurs sont également priés de fournir à la Douane un document comportant le calendrier des importations en cours et de celles qui, dans les mois à venir, ne peuvent être repoussées ou annulées.   

Le but de cette doléance est de combattre les effets dévastateurs du Covid-19 sur la balance des paiements. En effet, ainsi que le fait noter dans sa note le DG de l’ADII, « les recettes touristiques, les transferts des MRE et les recettes au titre des exportations commerciales et de services s’inscrivent d’ores et déjà en baisse très significative ». Il s’agit de ne pas alourdir la note, de ne pas aggraver le déficit de la balance commerciale.

« Effort national » 

Un coup dur pour les membres de l’AIVAM ? Pas vraiment ! Cela risque de perturber le planning de lancement des nouveautés prévues cette année sur notre marché, mais ce n’est pas comme si la plupart des usines automobiles n’étaient pas au point mort aux quatre coins du globe. De toute façon, il n’est pas acquis que les constructeurs soient en mesure d’honorer les commandes des importateurs. Sans compter que la force de vente de ces derniers est gentiment confinée à la maison…

Face à cette crise sanitaire et économique, ce sont toutes les entreprises, tous secteurs confondus, qui vont devoir réviser leurs plans.

 

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none