Les Allemands « injouables » à domicile ! - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Salon

Les Allemands « injouables » à domicile !

18 septembre 2019 528 0 0 4 | By Mehdi LAABOUDI

Malgré l’absence d’un grand nombre de constructeurs, parmi lesquels Alfa Romeo, Bentley, Citroën, Ferrari, Fiat, Jeep, Nissan, Peugeot, Toyota, ou encore Volvo, l’édition 2019 du salon de Francfort, qui ouvrira ses portes au public du 12 au 22 septembre, réserve de bien belles surprises !

https://www.wandaloo.com/files/2019/09/Audi-BMW-Mercedes-Porche-VW-Nouveaute-Salon-Francfort-2019-video.jpg

Il faut dire que les constructeurs allemands sont présents en force. Ils ont mis le turbo afin de maintenir à flot cette grand-messe biennale de l’automobile ! Leurs stands croulent de nouveautés aussi spectaculaires les unes que les autres.

AUDI

Chez Audi, s’il ne fallait choisir qu’une star, ce serait évidemment l’A4 restylée. Le Q3 Sportback, les Q7 et SQ7 restylés, ou encore la nouvelle RS6 Avant, ce break hautes performances à la ligne splendide et au V8 4.0 l biturbo féroce, qui développe 600 ch et 800 Nm dans une sonorité endiablée, méritent aussi que les projecteurs soient braqués sur eux. Mais l’A4 évolue dans une autre dimension.   

Vendue à près de 8 millions d’exemplaires depuis les débuts de la première génération en 1994, la berline familiale aux anneaux a subi des changements spectaculaires en passant par la case restylage - pour la deuxième fois depuis l’avènement de cette cinquième génération en 2015.

Au programme : un style plus sportif, plus proche de celui de la berline coupé qui lui sert de frangine, l’A5 Sportback, grâce, entre autres, à l’adoption d’une nouvelle calandre, plus basse, plus évasée et surmontée d’une fine ouverture, façon Audi Quattro Sport des années 80.

Cette A4 Phase 3 a aussi eu droit à un contenu technologique largement upgradé et à de nouvelles motorisations, qui héritent désormais d’un système d’hybridation légère 48 volts.

BMW

Passons au stand de l’autre constructeur bavarois, BMW, qui est également arrivé à Francfort les valises pleines de nouveautés spectaculaires. Citons la voluptueuse Série 8 Gran Coupé, la troisième génération du X6, le X1 restylé, mais aussi, dans la catégorie prototypes, le Concept Vision M Next, une sportive électrique bien plus méchante que l’i8.

Là encore, cela dit, c’est un modèle plus courant, un gros vendeur, qui attire le plus de lumière, la troisième génération de la Série 1, en l’occurrence. La compacte premium change tout, ou presque. En tournant le dos à la propulsion et au six-cylindres en ligne et en mettant l’accent sur le confort et l’habitabilité, on peut penser qu’elle rentre dans le rang. Ce serait mal connaître BMW !

La firme munichoise ne transige pas avec des notions comme le plaisir de conduite et l’efficacité. C’est dans ces gènes. Sous ses faux-airs de X2, la nouvelle Série 1 cache toujours un tempérament plus sportif que celui de ses rivales.

Elle est plus légère que sa remplaçante de quelques kilos et les cinq motorisations diesel et essence qu’elle embarque sous son capot font toutes très correctement le job. Les puissances sont comprises entre 116 ch pour la 116d et 306 ch pour la version M135i, qui bénéficie d’une transmission aux quatre roues xDrive.    

MERCEDES

Le festival de stars se poursuit sur le stand Mercedes-Benz, ou plutôt au “Festhalle”, bâtiment de trois étages et disposant d’une verrière, dédié à la marque à l’étoile. L’accent y est mis sur l’électrification de la gamme, avec la présentation d’un paquet de versions hybrides rechargeables EQ Power et du SUV EQV, mais les modèles thermiques ne sont pas en reste.

Si des modèles aussi emblématiques que le sculptural GLE Coupé ou le duo Classe A45 AMG S et CLA du même nom, ces super GTI capables d’en remontrer à bien des GT avec leurs 421 ch et leur châssis affûté, ne peuvent échapper aux radars, c’est véritablement le SUV GLB qui a polarisé l’attention des visiteurs.

Plus grand que le GLA, d’un gabarit proche de celui du GLC, à savoir 4,63 m de long, contre 4,66 m pour son grand frère, le GLB est une pierre dans la chaussure des autres spécialistes allemands du luxe. C’est le premier SUV compact premium 7 places du marché. Seuls des constructeurs généralistes comme Peugeot avec son 5008 ou VW avec son Tiguan Allspace, avaient investi jusqu’alors ce sous-segment. A noter que ce GLB dispose également d’une configuration 5 places.

En fait, la recette employée par Mercedes est simple : le GLB marie admirablement le style d’un SUV à la modularité et à l’habitabilité d’un monospace. Un produit familial qui pourrait plaire aux pères et mères de famille très pressés dans sa variante AMG. Baptisée GLB 35 4MATIC, elle est forte de 306 ch.

PORSCHE

C’est peut-être LA star du salon, et ce malgré ses tarifs prohibitifs : comptez un minimum de 155 000 euros pour partir au volant de la première Porsche 100% électrique. Quatre ans après la présentation du concept Mission E, Porsche présente enfin la version définitive de la fossoyeuse de la Tesla Model S. Et l’accueil qu’elle a reçu à Francfort est triomphal !

Dotée de lignes très agressives, d’un coefficient aérodynamique record de 0,22 et de deux moteurs, un par essieu, qui développent une puissance cumulée de 680 ch pour la variante Turbo et 761 ch pour la Turbo S, cette sportive écolo est un véritable missile.

La déclinaison la plus puissante pulvérise le 0 à 100 km/h en 2,8 secondes. La capacité de stockage de ses batteries figure également parmi ses points forts. Elle est de 96 kWh, ce qui permet une autonomie pouvant atteindre 450 km.  

Evidemment, les plaisirs thermiques sont également de la partie au sein du stand du constructeur de Zuffenhausen, avec la présence des 718 Cayman GT4 et Boxster Spyder et celle du récent Cayenne Coupé.  

VOLKSWAGEN

On clôt ce tour d’horizon spécial « Offensive allemande à domicile» avec la visite du stand Volkswagen, riche en nouveautés lui aussi. En l’absence de la Golf 8, qui sera dévoilée quelques semaines après cet événement, c’est la première sortie publique de la version restylée de la très statutaire Passat septième du nom et la révélation du très ludique T-Roc Cabriolet, qui assurent le show.

Cela dit, c’est l’ ID.3, premier modèle « made in » Wolfsburg à être allergique à l’énergie fossile, qui fait figure de clou du spectacle. Cette compacte 100% électrique se débarrasse enfin de son camouflage bariolé rouge et bleu pour laisser admirer ses lignes.

Il y a lieu de préciser que la série spéciale de lancement de l’ID.3, baptisée « First » et limitée à 30 000 exemplaires, a connu un véritable succès commercial. Disponible à la précommande sur Internet depuis le 8 mai dernier en Europe, elle a donné lieu à pas moins de 10.000 réservations 24 heures à peine après l'ouverture des commandes.

La sœur vertueuse de la Golf inaugure la fameuse plateforme modulaire électrique MEB, qui servira dans le futur à une large palette de modèles 100% électriques. Elle embarque un module électrique placé sur l’essieu arrière et disponible en deux puissances, 150 ch et 204 ch.  Le choix est également donné entre trois capacités de batteries : 45 kWh, 58 kWh et 77 kWh, pour une autonomie pouvant atteindre 550 km en cycle WLTP2.

» VW ID.3 au salon de Francfort 2019

» Nouveautés BMW au salon de Francfort 2019

» Nouveautés Audi au salon de Francfort 2019

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none