Les ventes ont replongé en novembre 2019 - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Marché

Les ventes ont replongé en novembre 2019

5 décembre 2019 1.111 0 0 0 | By Mehdi LAABOUDI

https://www.wandaloo.com/files/2019/12/Vente-Voiture-Neuve-Maroc-Novembre-2019-AIVAM.jpg

La « relance » aura été timide. Elle n'aura duré que deux mois. En novembre, le marché a replongé de 3,4% en mois isolé. Au cumul des ventes depuis début janvier, sa contraction est de l'ordre de 6,99%. Détails.

Le mois de novembre a été assez glacial ! En fait, en valeur absolue, la moisson a été plutôt satisfaisante, avec pas moins de 13.305 immatriculations (source AIVAM). Oui, mais voilà : depuis quelques années, les deux derniers mois de l’année sont particulièrement florissants. Par rapport à novembre 2018, le marché a reculé de 3,4%, donnant un coup d’arrêt à la dynamique positive amorcée à la rentrée.

Alors que 2019 touche à sa fin, seuls trois mois, ceux de mars, de septembre et d’octobre, auront été dans le vert. C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens, certes, mais il semble néanmoins exclu qu’un cinquième record des ventes soit enregistré au terme du présent exercice fiscal. Avec un volume total de 143 993 ventes depuis le début de l’année, le marché enregistre un repli de 6,99% par rapport à 2018.

Rien d’alarmant en soi. Il serait inopportun de parler de crise alors que 2018 a été une « année Salon » doublée d’une année record ! Quand bien même il a fait montre d’aptitudes « bubkaïennes » en battant quatre années de suite son record des ventes, le marché montre des signes d’essoufflement, voilà tout.

Dans le détail, le segment des véhicules particuliers (VP) a subi une chute de 6,46% en mois isolé, avec 11.809 véhicules écoulés en novembre 2019 contre 12.624 ventes un an plus tôt.

Depuis début janvier, la déflation est encore plus nette : 128.023 ventes, à comparer aux 141.985 ventes réalisées un an plus tôt au cours de la même période (- 9,83%).

Autrement dit, sans la santé olympique affichée par le segment des véhicules utilitaires légers (VUL) depuis le début de l’année (15.970 ventes, soit une progression annuelle de l’ordre de 24,51%), la chute eut été plus spectaculaire.     

Citroën en grande forme

Au niveau du Top 10 des ventes sur ces 11 derniers mois, DACIA chute assez lourdement (-9,48%), mais caracole encore et toujours en tête, avec 38 639 immatriculations, loin devant le poursuivant immédiat, le cousin RENAULT et ses 18 637 ventes (-6,16%).

Sur la troisième marche du podium, on retrouve PEUGEOT, qui justifie d’un volume de ventes de 9.314 unités depuis début janvier, en progression de 1,76% par rapport à 2018.   

HYUNDAI échoue au pied du podium, avec 8.885 unités vendues et une petite croissance annuelle de l’ordre de 0,12%, mais fait le trou par rapport à VOLKSWAGEN, qui accuse un recul de 20,69% de ses ventes.

Sixième, CITROËN signe la croissance annuelle la plus spectaculaire du Top 10 (+16,06%), avec 6.787 immatriculations. LA marque aux Chevrons est suivie par FIAT, qui voit ses ventes s’effondrer (5.183 ventes, soit - 31,41% par rapport à la performance enregistrée à novembre 2018), tandis que TOYOTA occupe la huitième place, affichant un volume des ventes annuel de 4.140 exemplaires, en baisse de 8,24%.

NISSAN est neuvième et en mauvaise forme cette année (-35,48% et 3.704 immatriculations). Mais c’est FORD qui signe la plus grande contre-performance du Top 10, avec un recul de 48,21% de ses ventes par rapport à l'année dernière et 3.337 unités écoulées seulement.

Premium : tout le Top Ten dans le rouge

Côté premium, les membres du TOP 10 sont tous logés à la même enseigne et voient leurs volumes de ventes rétrécir comme peau de chagrin par rapport à 2018. Les Allemands maintiennent cependant leur hégémonie sur les ventes et au niveau du podium.

Malgré un coup de moins bien par rapport à l’année dernière (-10,5%), MERCEDES mène toujours la danse avec 2.360 immatriculations depuis début 2019. BMW occupe la deuxième place du podium (2.253 ventes et -6,2%), podium que ferme AUDI avec ses 1.792 exemplaires écoulés (-18,58%).

Quatrième, LAND ROVER chute encore plus lourdement, qui n’a écoulé que 1.426 véhicules à fin novembre 2019, contre 2.215 l’année dernière à la même période (-35,62%). JEEP n’est pas très loin (1.332 unités vendues et -8,7%).

VOLVO est solidement installée en sixième position, avec 839 ventes, soit 11 de moins que l’année dernière à la même époque (-1,29%). Car, en septième position, ALFA ROMEO n’y arrive décidément pas cette année (505 ventes, contre 835 à l’issue des 11 premiers mois de 2018, soit une baisse de 31,75%.

Antépénultième, JAGUAR doit également se contenter d'une maigre pitance, avec 267 immatriculations, contre 416 entre janvier et novembre 2018 (-35,82%), mais demeure à distance respectable de DS, avant-dernière du Top 10 premium. Le représentant du luxe à la française a écoulé 162 véhicules depuis le 1er janvier dernier, soit 4 exemplaires de moins par rapport aux temps de passage enregistrés en 2018. Son business ne recule que de 2,41%.

Enfin, PORSCHE ferme la marche avec 133 unités écoulées et un repli de ses volumes de ventes de l'ordre de 13,64% - ce qui est un moindre mal, sachant que le line-up de Zuffenhausen ne comporte plus de motorisations Diesel.

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none