RENAULT compte sur l'Etat français et sur l'Alliance pour vaincre le coronavirus - wandaloo.com

RENAULT compte sur l'Etat français et sur l'Alliance pour vaincre le coronavirus - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Actu. internationale

RENAULT compte sur l'Etat français et sur l'Alliance pour vaincre le coronavirus

23 mars 2020 174 0 0 0 | By Mehdi LAABOUDI

https://www.wandaloo.com/files/2020/03/JEAN-DOMINIQUE-SENARD-PRESIDENT-RENAULT.jpg

Jean-Dominique Senard, président de RENAULT, est monté au créneau, à l’heure où 21 usines de la marque, dont celles de Tanger et de Casablanca, sont à l’arrêt dans le monde, terrassées par le Covid-19. Il a même trouvé deux « vaccins » efficaces : l'Etat et l'Alliance.

Dans une interview accordée récemment au Parisien, le président de RENAULT, Jean-Dominique Senard, a donné des nouvelles de la firme française, tandis que la pandémie de Covid-19 a envoyé dans les cordes l’industrie automobile mondiale et menace de la mettre K.O !

« Nous vivons une des épreuves les plus difficiles de notre histoire », a indiqué Senard, avant de sortir quelques chiffres pour nous rafraîchir la mémoire quant à l’importance du secteur automobile en Europe : 15 millions d’emplois au niveau continental et 400.000 en France.

Du fait du confinement, c’est la panne sèche : la plupart des sites de production, tous secteurs d’activités confondus, sont à l’arrêt, en Europe comme dans le monde. Chez RENAULT, ce ne sont pas moins de 21 unités industrielles qui font partie de la liste des victimes du coronavirus. A noter que les deux usines marocaines du constructeur francilien, celles de Melloussa (région de Tanger) et de Casablanca, figurent parmi ces sites.   

En plus des raisons sécuritaires et sanitaires, le boss de la firme au Losange précise que ces fermetures sont aussi liées à la chute des commandes, au confinement des « prospects », à la fermeture des concessions...

Des raisons d’espèrer

Les temps sont durs, évidemment ! Pour RENAULT, comme pour ses concurrents et… pour l’humanité entière ! Senard ne cède pas à la panique, cela dit, préférant évoquer les raisons d’espérer, notamment la reprise de l’activité au niveau des sites chinois et coréens de la marque, ou encore « le soutien de l’Etat » !

Dans les « dictaphones » du Parisien, il a expliqué avoir eu un entretien téléphonique avec Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie. Ce même ministre qui, quelques jours plus tôt, avait émis l’idée de nationaliser temporairement des « champions » de l’économie française afin d’assurer leurs arrières au cours de cette crise.

Senard ne veut pas entendre parler d’une telle éventualité. Selon lui, la relance peut intervenir rapidement et les chaînes d’assemblage pourraient alors redémarrer en trombe !  

Big (solidarité) in « Japan »

Le top management de la firme au Losange compte enfin sur l’Alliance, « au sein de laquelle la solidarité aujourd'hui bat son plein » - après quelques années de remous, lors desquelles le divorce a souvent été envisagé.

Selon Senard, NISSAN et MITSUBISHI seront « le fer de lance » du rebond de l’Alliance et de celui de RENAULT face à cette crise mondiale sans précédent.

 

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none