NISSAN GT-R50 Italdesign : «Oh My Godzilla!» - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Actu. internationale

NISSAN GT-R50 Italdesign : «Oh My Godzilla!»

6 décembre 2019 540 0 0 0 | By Mehdi LAABOUDI

https://www.wandaloo.com/files/2019/12/NISSAN-GT-R50-ITALDESIGN-SUPERCAR-NISMO-SERIE-LIMITEE.jpg

La lignée des Nissan (Skyline) GT-R s’offre un cinquantenaire… à vif, avec cette redoutable GT-R50, série limitée conçue en collaboration avec le légendaire bureau de style Italdesign. Au menu : lignes magnifiées, V6 3.8 l biturbo poussé à 720 ch et… tarif démentiel !

La GT-R (stock) la plus énervée de tous les temps est fin prête ! NISSAN et le très réputé bureau de style Italdesign viennent en effet de dévoiler des illustrations tridimensionnelles de la version définitive de la GT-R50, série limitée à 50 exemplaires, produite pour célébrer les 50 ans de la fondatrice de la lignée, la Skyline GT-R de 1969.

La déclinaison 50th Anniversary, présentée plus tôt cette année au salon de New-York en même temps que le millésime 2020 de la GT-R Nismo, vous a laissé sur votre faim, avec ses petits amendements techniques, sa livrée Bayside Blue et sa bande blanche ? Cette GT-R50 est faite pour vous !  

Reposant sur la base de la déjà très affûtée Nismo, cette version ultime de Godzilla reprend tel quel, ou presque, les lignes taillées à la serpe du concept-car présenté en 2018 : bouclier avant ajouré au possible, jupes latérales « seyantes », aileron « planche de repassage » gargantuesque, qui surplombe un triple diffuseur arrière pantagruélique… Autant d’éléments de carrosserie, en carbone pour la plupart d’entre eux, dont on jurerait qu’ils ont été chourés de quelque paddock de Suzuka ou du Mans.

(Somm)Italdesign...

Les deux excroissances qui chaperonnent la lunette arrière ont également été conservées, ce qui n’est pas le cas des rétroviseurs lilliputiens du prototype, remplacés par des éléments plus massifs, plus conventionnels.

Taillées à la serpe, les lignes de cette série limitée sont beaucoup plus modernes que celles des GT-R de « monsieur Tout-le-monde  » !  

Les illustrations de la version définitive ne donnent à voir que le look extérieur de cette GT-R50. Mais il y a fort à parier que NISSAN a dû s’inspirer assez profondément, là encore, du large remaniement intérieur proposé par Italdesign sur le concept-car.

En effet, l’habitacle de ce dernier avait été fortement salué par les observateurs lors de son dévoilement, pour son instrumentation digitale et pour sa planche de bord verticale et sa console centrale très épurées, infiniment plus « trendy » que celles de la version de série - qui a soufflé cette année ses 12 bougies.

Cette revue cosmétique accomplie, passons à l’essentiel quand on cause de Godzilla ! Sa hargne ! Son envie irrépressible de tout fracasser ! Sous le capot, le toujours très actuel V6 3,8 l biturbo est plus exalté que jamais. Il envoie une puissance de 720 ch et un couple maxi de 780 Nm aux quatre roues de cette déclinaison démente de la GT japonaise !

« Kamehameha »...

Emprunté à la version de course engagée par le l’écurie Nismo en GT3, ce bloc gagne pas moins de 120 ch par rapport à celui de la GT-R Nismo ! NISSAN n’a pas encore communiqué les performances de cette fusée, mais il ne fait aucun doute qu’elles feront mal à la concurrence, sachant que, du haut de ses 600 ch, la GT-R Nismo atomise déjà le 0 à 100 km/h en 2,8 petites secondes !

Encore faut-il définir le « portrait-robot » de la concurrence ! Ce n’est pas gagné ! Car, si la Nismo GT-R s’affiche à 184.000 euros (Nismo), les tarifs de cette GT-R50 s’envolent ! Les 50 veinards qui se l’offriront devront se délester de 990.000 euros (hors taxes) ! A titre de  comparaison, une McLaren 720 S ou une Ferrari F8 Tributo (aux blasons autrement plus prestigieux) développent exactement la même puissance et à peine 10 Nm de moins que la GT-R50 et sont commercialisées à moins de 250.000 euros.

En effectuant son entrée dans le club très fermé des sportives de plus d’un million d’euros avec cette série limitée, Godzilla tourne quelque peu le dos à son histoire. En 2007, la mouture originelle de la génération actuelle (R35) s’attaquait avec succès à l’iconique Porsche 911 Turbo en offrant des prestations équivalentes, voire supérieures, à un tarif bien plus amical.

Collector en puissance

Ceci étant dit, cette GT-R50, qui pourrait être le chant du cygne de la GT-R, celle qui passera le témoin à la génération R36, est un formidable collector, l’association du meilleur de Nismo et d’Italdesign, deux grands noms de l’automobile!

NISSAN annonce justement qu’une part substantielle des 50 exemplaires a d’ores et déjà été réservée et que les premières livraisons auront lieu avant fin 2020. La firme de Yokohama précise par ailleurs que la GT-R50 s’offrira son premier bain de foule en mars prochain, au salon de Genève, où elle sera l’attraction numéro un du stand Italdesign.

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none