BMW s’approvisionnera en cobalt marocain auprès de Managem - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Actu. nationale

BMW s’approvisionnera en cobalt marocain auprès de Managem

10 juillet 2020 711 0 0 0 | By Mehdi LAABOUDI

https://www.wandaloo.com/files/2020/07/BMW-MANAGEM-LOGO-COBALT-BATTERIES-MODELES-ELECTRIQUES.jpg

BMW signe un gros contrat avec Managem pour l’approvisionnement en cobalt marocain « équitable ». S’étalant sur 5 ans, il rapportera 100 millions d’euros à la filière minière d’Al Mada et permettra de couvrir environ 20% des besoins en cobalt des batteries des modèles BMW i.    

En avril 2019, BMW annonçait sa décision de s’approvisionner en cobalt marocain et australien et de geler ses opérations en République démocratique du Congo (RDC), là où se trouvent les plus grandes réserves mondiales de ce métal ferreux essentiel dans la composition de la cinquième génération des batteries des véhicules électriques de la marque munichoise.

La firme à l’Hélice a signé ensuite, en janvier 2020, un protocole d’accord avec Managem Group, filière de la holding Al Mada. L’heure est aujourd’hui à l’officialisation de ce partenariat ! Le contrat a été paraphé. Il porte sur une durée de cinq ans et pèse 100 millions d’euros !

Le cobalt extrait par Managem permettra de couvrir quelque chose comme 20% des besoins actuels de BMW en la matière. L’Australie fournira le reste.

« D'ici 2023, nous visons à avoir 25 modèles électriques dans notre gamme, dont plus de la moitié entièrement électrique. Notre besoin de matières premières augmentera en conséquenceNous prévoyons que nos besoins tripleront à peu près d'ici 2025 », indique, dans un communiqué de presse repris par la MAP, le management de la firme à l’Hélice.

Précisons que BMW figure parmi les pionniers de la mobilité électrique – la BMW i3 a fait son entrée dans les concessions de la marque en 2013 et l’i8 en a fait de même l’année suivante). La marque allemande disposera par ailleurs de 25 modèles électriques dans sa gamme d’ici 2023.

Une aubaine pour le Maroc, qui peut remercier sur ce coup-là le karma, mais surtout le London Metal Exchange (LME), marché de référence incontesté de cotation des six grands métaux non-ferreux et de quelques autres métaux, dont le cobalt. 

Haro sur l’exploitation des enfants

L’autorité suprême sur le marché des métaux avait condamné en 2019 les conditions de travail déplorables dans les mines congolaises, ces zones de non-droit où s’échinent des régiments d’enfants et où la corruption fait rage, et menacé de cesser de collaborer, à l’horizon 2022, avec les entreprises qui profitent du chaos qui règne au sein de l’industrie minière de la RDC. En gros, le choix leur a été donné entre RDC et RSE (responsabilité sociétale des entreprises) !

En collaborant avec le Maroc et l’Australie, BMW a clairement fait son choix. Un choix facile, car BMW envisageait, avant même que la LME ne dégaine sa menace de sanctions, dès 2018, de prendre des mesures pour « améliorer les conditions d’extraction du cobalt au sein des gisements de la RDC ».

 

none

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun avis ou commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves

* Prix public au Maroc hors frais d'immatriculation et peinture métallisée

* Date de lancement «probable» sur le marché marocain

Photos