CITROEN C3 restylée : les premières infos - wandaloo.com

CITROEN C3 restylée : les premières infos - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Nouveauté mondiale

CITROEN C3 restylée : les premières infos

11 février 2020 987 0 6 1 | By Mehdi LAABOUDI

Modèle phare de CITROËN, la citadine C3 vient de passer par la case restylage. Au programme : une face avant assez fortement remodelée, qui étrenne la nouvelle calandre de la marque, des sièges «Advanced Comfort» et une légère mise à jour technologique. Zoom.  

https://www.wandaloo.com/files/2020/02/CITROEN-C3-RESTYLAGE-NOUVEAUTE-CITADINE-BEST-SELLER.jpg

Ce n’est pas rendre justice à la CITROËN C3 que de dire que c’est un modèle important pour la firme aux Chevrons. C’est sa pièce-maîtresse, sa locomotive des ventes, son best-seller, avec près de 4,5 millions d’exemplaires écoulés depuis le lancement de la première génération en 2002.

Lancée fin 2016, la troisième génération connaît une carrière honorable, avec 750.000 exemplaires vendus dans le monde.

Sur notre marché, 2019 aura même été une année triomphale pour la citadine française, écoulée à 3.958 exemplaires, contre 2.164 unités un an plus tôt - dans un marché qui a reculé de 6,5 % !

Elle a, surtout, pesé 50,46% dans le mix des ventes de la marque au Maroc. (Un peu) Plus d’une CITROËN sur deux vendues sous nos latitudes en 2019 était une C3 ! «What Else?».  

Autant dire que le restylage de cette C3 troisième du nom n’a pas été fait en deux temps, trois mouvements, d’autant que le segment des citadines a été marqué ces derniers mois par l’arrivée de rivales redoutables comme les cousines PEUGEOT 208 et OPEL Corsa, ou encore la RENAULT Clio 5.

Le lifting de la C3 est léger. Mais la citadine hexagonale n’en inaugure pas moins la nouvelle face avant de la marque, le nouveau style maison, annoncé par le concept Cxperience en 2016.

Pour être plus précis, c’est la première CITROËN européenne à bénéficier du nouveau langage stylistique de la marque. Car, c’est une autre histoire en Chine, où c’est le SUV C3-XR, inconnu au bataillon de ce côté-ci du globe, qui a eu le privilège d’étrenner la nouvelle calandre de Citroën.

C’est cet élément de carrosserie qui permet de distinguer du premier coup d’œil la Phase 2 de la C3 de celle qu’elle s’apprête à suppléer dans les showrooms de CITROËN ! La calandre prend toujours sa « source » dans les deux chevrons du logo, mais la baguette, ou la « lèvre » chromée inférieure, sort de son « lit » d’avant-restylage, observe désormais un décrochement pour devenir l’« affluent » des optiques, pour former un « estuaire » à leur niveau.

Service minimum

CITROËN en a profité pour retravailler lesdits feux, ainsi la partie basse de la calandre (la bouche béante), mais s’est montré beaucoup plus avare en coups de scalpel au niveau du profil, remaniant légèrement les « Airbumps » et offrant des jantes inédites de 16 et 17 pouces à sa citadine.

Quant à l’arrière, RAS ! Walou ! Nada ! Ce n’est pas plus mal ! Il s’agissait d’offrir une cure de jouvence à la C3 sans dénaturer son look audacieux et singulier, plébiscité à sa sortie.

Les possibilités de personnalisation offertes par la C3 ont également figuré parmi les ingrédients de son succès. Elles ont été élargies. La version d’avant-restylage proposait 36 combinaisons possibles. Sa remplaçante annonce pour sa part pas moins de 97 configurations à la carte !

Le choix est dorénavant donné entre sept couleurs de carrosserie, dont deux inédites (Rouge Elixir et Spring Blue), et entre quatre couleurs pour le toit (raccord avec les rétroviseurs et les nouveaux inserts de custode) comme pour le pack Color (les joncs sur les antibrouillards et les « Airbumps »). Dans les deux cas, c’est une nuance de plus qu’avant, un Bleu Emeraude venant s’ajouter au rouge, au blanc et au noir qui figuraient dans le catalogue avant le restylage.

Ajoutez à cela trois décors de toit et un chapelet de stickers destinés à habiller la partie creusée du pavillon et vous obtenez un véhicule capable de coller au mieux à la personnalité de chacun.

A bord, les changements sont assez discrets, là encore. On note l’apparition de sièges avant portant le label « Advanced Comfort » de CITROËN (et d’un accoudoir central entre eux, équipement qui faisait défaut sur la version d’avant-restylage). On avait pensé le plus grand bien de ces sièges lors de l’essai du C5 Aircross voilà un peu plus d’un an.

Dotés d’un maintien et d’un moelleux largement supérieurs à ceux de la Phase 1, ils ne sont pas désagréables à contempler, par ailleurs, et participent à la montée en gamme constatée après ce passage sur le billard.

Ambiances intérieures inédites  

Il faut dire que la C3 peut désormais bénéficier de deux nouvelles ambiances intérieures optionnelles, baptisées « Techwood » et « Emeraude ». La première joue une partition « premium », est synonyme d’un insert de planche de bord façon « bois précieux » et d’autres menus détails, tandis que la seconde est plus « fun », plus « djeunz’ », qui donne à voir, entre autres, une sellerie à effet 3D et des cerclages colorés.

Pour le reste, on prend les mêmes et on recommence. Pas de révolution digitale pour la citadine aux Chevrons ! L’écran tactile de 7 pouces et le système multimédia dont il est l’interface reprennent du service sans avoir subi la moindre modification et l’instrumentation analogique fait aussi de la résistance. Il faudra attendre la prochaine génération pour voir apparaître une instrumentation numérique.

En fait, la C3 restylée n’est pas beaucoup plus portée sur la techno que son aînée. Au rayon technologie embarquée, c’est l'aide au stationnement avant qui constitue la seule véritable nouveauté.

Il est vrai que la troisième génération de la C3 avait été gâtée, fort bien pourvue en la matière, qui disposait déjà d’équipements tels que la caméra connectée, l'alerte de franchissement des lignes, la surveillance des angles morts, le freinage d'urgence avec détection des piétons, le système de reconnaissance des panneaux… Cependant, des béquilles électroniques qu’embarquent les récentes rivales mentionnées plus haut comme le régulateur de vitesse intelligent font défaut !

Statu quo sous le capot

Enfin, c’est aussi le minimum syndical au plan mécanique. Sur notre marché, l’indéboulonnable 4-cylindres turbodiesel 1.6 l HDi de 92 ch devrait logiquement poursuivre son petit bonhomme de chemin.

Pour sa part, la gamme européenne demeure composée d’un BlueHDi de 100 ch et, côté essence, d’un 3-cylindres 1.2 l PureTech proposant deux niveaux de puissance. La version d’appel développe désormais 83 ch (soit un de plus qu’avant), tandis que le bloc le plus puissant affiche toujours 110 ch.  

La CITROËN C3 restylée, dont les tarifs n’ont pas encore été annoncés, est attendue dans les concessions françaises de la marque en juin prochain et pourrait débarquer chez nous dans la foulée, à l’occasion d’Auto Expo.

» CITROEN C3 facelift 2020

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none