Auto Nejma lance le redoutable MERCEDES CLA dans l'arène - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Nouveauté Maroc

Auto Nejma lance le redoutable MERCEDES CLA dans l'arène

1 novembre 2019 3.065 0 12 1 | By Mehdi LAABOUDI

Breaking News : une « épidémie » de torticolis et de déboîtements de mâchoire guette ! En effet, l’importateur exclusif de Mercedes au Maroc, Auto Nejma, vient d’accueillir une nouvelle star au sein de ses showrooms : le sculptural Coupé 4 portes compact CLA.

https://www.wandaloo.com/files/2019/11/Mercedes-CLA-2019-Neuve-Lancement-Maroc.jpg

Dévoilée en 2013, la première génération du CLA, déclinaison sexy de la Classe A, avait repris avec succès les codes du Coupé 4 portes, définis neuf ans plus tôt par le premier CLS.

Les chiffres sont éloquents : plus de 750.000 exemplaires vendus au niveau mondial, dont 1.456 immatriculations « alif wa7ed » et tout le toutim. En 2018, alors qu’il était en fin de vie sur notre marché, le CLA a capté une part de marché de 52,4% dans son sous-segment, face à des rivaux pourtant plus jeunes, l’Audi A3 Berline et la BMW Série 2 Coupé.

Mais ce que ne disent pas ces chiffres est peut-être plus important : une clientèle plus jeune de 10 ans que celle des autres modèles de la marque, moins typée Mercedes, et conquise, pour plus de la moitié d’entre elle, en territoire ennemi, chez les marques premium rivales.

En même temps, le CLA n’a pas réellement de rival. Il est un peu seul au monde. La concurrence a tardé à réagir. Il a fallu que six années s’écoulent depuis la révélation du « CLA Premier » pour que BMW envoie la Série 2 Gran Coupé affronter frontalement la championne de Stuttgart.

Et encore ! Parce que sa chute de pavillon est moins prononcée que celle du CLA, la Munichoise semble être programmée pour aller défier la Mercedes Classe A Sedan (dont l’arrivée au Maroc est une affaire de jours) et l’Audi A3 Berline plutôt que le CLA.    

Le grand méchant look

Pour poursuivre sur le même tempo que la fondatrice du clan, la deuxième génération de la berline Coupé à l’Etoile, qui mesure 4,69 m de long et 1,83 m de large, soit 5 cm de plus dans les deux cas, peut compter sur un physique de rêve.

A l’instar de sa devancière, la silhouette voluptueuse du CLA est le fruit du métissage du CLS et de la Classe A, dont elle reprend la plateforme, mais aucun élément de carrosserie. C’est clairement le matériel génétique du CLS qui se lit sur son enveloppe « charnelle ».

Mais le nouvel opus explore cependant un registre moins baroque que son aîné. Son allure est plus sportive : face avant carnassière avec sa large calandre à une lamelle (signe distinctif des Coupés de Mercedes), signatures lumineuses avant et arrière sophistiquées et reconnaissables entre mille, long capot plongeant balafré de deux nervures délicates, chute de pavillon abrupte, vitres sans encadrement, spoiler arrière très travaillé, avec son diffuseur et ses sorties d’échappement (factices sur les versions les plus sages)…

Notez aussi qu'à l'arrière, la plaque d’immatriculation a migré. Jadis placée sur la malle, entre les feux arrière, elle est désormais "pensionnaire" du bouclier, comme sur les derniers Coupés à l’Etoile.

Comme dirait un certain « M. le Constateur », qui semble être fan de Merco : « pa pa pa pa !» ; « ma cha’a Allah » ; « pschakh 3la décor !» ; « 9anboula ! » ; « 9ertaça »…

De profil comme à l'arrière les lignes du nouveau Mercedes CLA sont d'une beauté inouïe !

Intérieur intelligent

A bord, le CLA paye inévitablement sa fougue stylistique et sa ligne de toit fuyante en affichant une habitabilité tout juste moyenne au niveau des places arrière, malgré un empattement étiré de 3 cm par rapport au CLA premier du nom. Ça se saurait si on pouvait tout avoir ! Les plus de 1,80 m se diront qu’ils sont nés sous une mauvaise étoile, tandis que l’imposant tunnel de servitude fait de cette berline Coupé une 2+2 plutôt qu’une 5 places. 

En revanche, elle bénéficie d’un coffre logeable de 460 l. La génération précédente s’en sortait légèrement mieux (470 l), mais la Classe A est tenue à distance respectable avec ses 370 l.  

Le Coupé 4 portes reprend telles quelles la planche de bord et la console centrale de cette dernière. On retrouve donc une finition proverbiale et la fameuse double dalle, composée de l’instrumentation numérique et paramétrable, disponible en deux tailles (7 et 10,25 pouces), et de l’écran central tactile, qui affiche, pour sa part, une diagonale de 10,25 pouces.

Cette interface du système multimédia MBUX peut également être commandée via des touches sur le volant ou via le pavé situé sur la console centrale, tactiles eux aussi.

Elle dispose, par ailleurs, de commandes vocales et gestuelles et d’un assistant personnel virtuel, d’une intelligence artificielle qui vient aux ordres à chaque fois qu’est prononcé « Hey Mercedes ». La voix de son maître !

Vous l’aurez compris : en matière d’infodivertissement, cette berline Coupé place la barre très haut. Elle n’a pas été révélée par hasard au CES de Las Vegas (Consumer Electronics Show) plutôt qu’à l’occasion de quelque salon auto traditionnel !

Elle fait aussi le plein d’aides à la conduite, de série ou en option : système de stationnement actif avec radars et caméra de recul, détection de somnolence «Attention Assist», assistant de franchissement de ligne actif, avertisseur d’angle mort…

Quatre finitions garnissent le catalogue : Style, Progressive, AMG Line et AMG Line +. Le CLA est très correctement équipé dès la finition de base (jantes de 18 pouces, feux à LED avant et arrière, caméra de recul, instrumentation numérique, etc.). A l’autre bout du prisme, l’AMG Line + s’offre des jantes 19 pouces, des sièges semi-baquets en cuir véritable (ou mi-cuir, mi-Alcantara), des inserts décoratifs en aluminium, des sièges à commandes électriques et à mémoire, un chargeur par induction…  

 Belle palette de motorisations

Côté mécanique, le CLA offre un choix pléthorique : une seule motorisation, celle qui anime le 180d, un 1.5 l turbodiesel d’origine Renault, a été « snobée » sur notre marché.

Auto Nejma a préféré privilégier l’image plutôt que le tarif d’attaque agressif en proposant le CLA 200d en guise d’entrée en matière et le CLA 220d, qui a représenté plus de 75% des ventes de la génération précédente.

Ces deux variantes disposent du même 4-cylindres 2.0 turbodiesel, mais le premier nommé développe 150 ch et 320 Nm, quand le second peut compter sur 40 canassons et sur 80 Nm supplémentaires.

Dans les deux cas, ce bloc travaille en bonne intelligence avec une transmission à double embrayage à 8 rapports. Une association de choc ! Cette boîte réagit beaucoup plus rapidement et avec beaucoup plus d’à-propos que le petit pois que contient la boîte crânienne d’un automobiliste normalement constitué.

Si les performances du CLA 200d sont intéressantes (0 à 100 km/h en 8,3 s et Vmax de 226km/h), celles de la version la plus puissante vont en scotcher plus d’un : 0 à 100 km/h abattu en 7,1 s et vitesse de pointe de 244 km/h.    

Cependant, le principal argument de ces deux CLA est leur sobriété. Mercedes annonce une consommation de 4,4 l/100 km en cycle mixte pour ces deux variantes. Le Cx de 0,22 de cette deuxième génération, un record mondial pour un véhicule de série, toutes catégories confondues, n’est pas étranger à cet appétit de moineau.

Nous avons pu prendre en main brièvement le nouveau CLA 220d et nous rendre compte de l’onctuosité et de la réactivité de son duo moteur-boîte, mais surtout de l’excellent compromis qu’il parvient à proposer entre confort et dynamisme.

En effet, la direction et le train avant sont incisifs, tandis que les suspensions bénéficient d’un tarage suffisamment ferme pour combattre le roulis, mais sans que cela n’empiète sur le confort des occupants.     

Une gamme profonde

Le CLA 200d est commercialisé à partir de 424.000 DH et atteint 569.000 DH dans sa variante la plus huppée. Quant à la grille tarifaire du CLA 220d, elle démarre 20.000 DH plus haut (444.000 DH) et grimpera à 589.000 DH si vous craquez pour la finition AMG Line +.

Côté essence, l’importateur exclusif de Mercedes au Maroc propose, sur commande, les CLA 200 (163 ch) et CLA 250 (224 ch), mais aussi le très sportif CLA 35 AMG, dont le 4-cylindres 2.0 l suralimenté délivre 309 ch et 408 Nm.

A titre d’information, le CLA 200 s’affiche à partir de 409.000 DH et le CLA 35 AMG à 576.000 DH, ce qui représente (bizarrement) 13.000 DH de moins que la somme exigée en contrepartie du CLA 250 AMG Line +.  

Il est également possible de commander les redoutables, les brutales variantes 45 AMG 4 MATIC+ et 45 AMG S 4 MATIC+. La première « se contente » d’une puissance de 387 ch et 480 Nm.

Abritant sous son capot le 4-cylindres le plus puissant du marché, tous segments confondus, la 45 S culmine pour sa part à 421 ch et dispose d’un couple maxi de 500 Nm ! Elle atomise le 0 à 100 km/h en 4 petites secondes et atteint 270 km/h en vitesse de pointe.

Pour finir, sachez que la superbe série limitée (dans le temps ; elle disparaîtra du catalogue en mars 2020) Edition One, apparue au lancement de cette nouvelle génération, peut également être commandée !

Exposée dans tous les showrooms d’Auto Nejma, elle est dotée de liserés extérieurs et intérieurs affichant une teinte orange, de sièges aux surpiqûres de la même couleur et de maints autres détails distinctifs du plus bel effet. Un must-have !  

Tous les prix et fiches techniques sont disponibles ici »

» Mercedes CLA 2020

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none