Renault Kadjar évolue par petites touches - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Avant-première

Renault Kadjar évolue par petites touches

14 septembre 2018 2.184 0 15 1 | By Frédéric Mességué

A sa sortie en 2015, le Kadjar comptait parmi les valeurs sûres de son segment avant qu’une concurrence affûtée ne lui fasse de l’ombre. Il aura attendu son restylage pour réagir avec cette légère mise à jour. Cela suffira-t-il pour maintenir ses positions ?

https://www.wandaloo.com/files/2018/09/Renault-Kadjar-2019-Neuve-Maroc-Avant.jpg

On pouvait s’attendre à plus. Face à une concurrence audacieuse, Renault n’a pas juger bon, à l’heure du traditionnel restylage de mi-carrière, de modifier en profondeur son Kadjar qui, sur certains aspects, avait pris un petit coup de vieux. Il faut donc un oeil averti pour repérer les changements intervenus sur la plastique du Kadjar que l’on découvre sur ces images.

Renault Kadjar 2019 vs Kadjar 2016

En s’attardant un peu, on remarque que les changements se concentrent sur la face avant. Au programme : calandre élargie, optiques intégrant des clignotants à LED et signature lumineuse en forme de C des dernières productions maison. On note aussi un nouveau bouclier avant plus ajouré intégrant un sabot factice. A l’arrière, la panoplie se complète de feux qui adoptent des clignotants à LED tandis que bouclier accueille un semblant d’extracteur .

Le Kadjar restylé profite également de davantage de surfaces peintes couleur carrosserie ainsi que divers inserts chromés ici et là. De nouvelles jantes 17 et 19 pouces complètent l’esthétique extérieure au même titre que trois nouvelles teintes de carrosserie dont ce « Bleu Iron » de lancement. Bilan des courses, le Kadjar parait plus cossu et plus viril et renforce esthétiquement ses liens de parenté avec les Koleos et les Captur phase II.

Quasi identique, la planche de bord s'enrichie d'un écran tactile de 7 pouces mieux intégré

Les évolutions ne sont pas plus flagrantes dans l’habitacle. Si la planche de bord est à peine modifier, un nouvel écran tactile de 7’’ mieux intégré fait son entrée, mais pas de tablette verticale à l’horizon comme sur le Koleos ou la Talisman. Clin d’oeil aux dernières productions du groupe, les commandes de climatisation gagnent en modernité et en ergonomie avec trois jolies molettes à affichage digital intégré déjà aperçues sur le nouveau Duster. De nouvelles selleries apparaissent et les sièges ont été améliorés. Ils disposent désormais d’un réglage de la longueur d’assise. Petite déception, les systèmes de conduite semi-autonome de son cousin le Nissan Qashqai sont aux abonnés absents sur le nouveau Kadjar.

En revanche, Renault a soigné la présentation : les rangements sont plus grands, les matériaux, assez flatteurs, sont faits pour durer et l’assemblage ne suscite pas de critique. Pour le reste le Kadjar conserve les qualités qui ont fait son succès : un confort soigné, une habitabilité avantageuse et une modularité bien pensée.

A l'arrière, le bouclier a été redessiné et un semblant d'extracteur vient habiller sa partie basse.

Sous le capot, le Kadjar reçoit le 1.3 turbo essence inauguré sur le Scénic. Il est disponible en version 140 ou 160 ch avec boîte manuelle ou à double embrayage. En diesel, le 1.5 dCi développe maintenant 115 ch contre 110 auparavant. Un 1.7 Blue dCi de 150 ch s’invite au catalogue. Il est le seul à recevoir la transmission intégrale. 

Revu et corrigé avec de maigres ajustements, le Kadjar devra aussi alors avoir le bon goût de ne pas retoucher à sa grille tarifaire s'il veut retrouver sa position sur un segment plus disputé que jamais. Le prochain Mondial de Paris nous donnera des éléments de réponse.

» Renault KADJAR 2019

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

* Date de lancement «probable» sur le marché marocain

Photos

none