La très raffinée VOLVO S60 III mise sur la sécurité et sur l’essence - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Nouveauté Maroc

La très raffinée VOLVO S60 III mise sur la sécurité et sur l’essence

25 décembre 2019 1.845 0 0 1 | By Mehdi LAABOUDI

Le père Noël est passé chez Scandinavian Auto Maroc. Et dans sa hotte, il y avait une nouveauté « hot », mais « hot » ! La troisième génération de la berline familiale de VOLVO, la S60 ! Un beau cadeau à bien des égards, quand bien même elle se passe de bloc Diesel !

https://www.wandaloo.com/files/2019/12/VOLVO-S60-RDESIGN-BERLINE-FAMILIALE-LANCEMENT-MAROC.jpeg

En règle générale, les modèles faisant l’impasse sur le Diesel n’ont pas de futur sur notre marché, y sont condamnés à des chiffres de ventes faméliques. Et pour cause : en 2018, près de 94 % des véhicules neufs vendus au Maroc (hors circuit parallèle) abritaient un bloc Diesel sous leur capot.

Oui, mais voilà ! En Europe, où le Diesel a longtemps été roi également, les mentalités bougent. Voilà quelques années déjà que la part de marché des motorisations à combustion spontanée (le Diesel n’a pas besoin de bougie d’allumage pour s’embraser dans la chambre de combustion) ne pèse même plus la moitié des ventes annuelles enregistrées sur le Vieux continent.  

Du reste, sur le marché chinois - celui qui, par sa taille et son poids, fait et défait les modes et les tendances -, c’est l’essence qui règne en maître !

Le Diesel n’est plus un prérequis à la réussite commerciale dans de plus en plus de régions du globe. Partant, de plus en plus de constructeurs, surtout ceux qui y sont arrivés un peu tard, comme les japonais ou Porsche, à titre d’exemple, ont abandonné cette filière de moins en moins porteuse (ou sont sur le point de le faire).

La démarche de VOLVO est moins radicale. Pour l’instant, en tout cas. Il faut dire que l’attachement du constructeur de Göteborg au Diesel a longtemps été viscéral. La S60, qui a effectué très récemment ses débuts sur le marché marocain, est la première VOLVO des temps modernes à déclarer le Diesel « motorisation non grata » sous son capot.

Un risque calculé

Un choix qui peut sembler hasardeux sur un marché comme le nôtre. Mais il faut d’abord garder à l’esprit que la S60 a été développée prioritairement pour les marchés américain et chinois, où les habitudes de consommation (de carburant) sont radicalement différentes. D’ailleurs, elle sera produite dans l’usine de Charleston, en Caroline du Sud (Etats-Unis), site de production inauguré par VOLVO en parallèle au « reveal » de la troisième génération de sa berline familiale.

Ensuite, pour l’Europe, où le Diesel garde quand même pas mal d’aficionados et où les breaks familiaux de segment D sont préférés aux berlines, VOLVO a gardé un atout dans sa manche : la variante « station-wagon » de la S60, le break V60, qui fait appel à des motorisations Diesel, pour sa part.  

Quatre motorisations composent la gamme mondiale de la S60. Le choix est donné entre deux versions hybrides rechargeables (T6 Twin Hybrid de 340 ch et T8 Twin Hybrid de 390 ch, voire 408 ch quand il est « Polestar Engineered ») et autant de variantes 100 % essence.

Au Maroc, cela dit, Scandinavian Auto Maroc a fait le choix du menu unique pour le lancement. Seule la version essence S60 T4, moins puissante que la T5, est disponible au catalogue pour le moment.

Bloc essence sobre

Développant 190 ch et 300 Nm, le quatre-cylindres suralimenté de deux litres de cylindrée de la T4 rend 60 ch et 50 Nm à celui qu’embarque la T5. Mais il fait lui aussi très correctement le boulot (0 à 100 km/h en 7,1 s et Vmax de 220 km/h), tout en se montrant plus tempérant.

Il ne consomme en effet que 7,1 l/100 km en cycle mixte, réclamant ainsi près d’un demi-litre de moins tous les 100 km par rapport au bloc de la version T5. La boîte automatique à huit rapports à laquelle il est associé de série n’est pas étrangère à la belle santé comme à la sobriété dont fait preuve cette berline affichant 4,76 m de long et 1,6 tonne sur la balance.

Certes, on est très loin des 3,8 l/100 km dont était créditée la S60 D4, version Diesel de la deuxième génération développant 190 ch elle aussi. Mais il faut aussi mettre en balance les prix d’achat et d’exploitation des modèles Diesel, généralement plus élevés à prestations équivalentes, ainsi que l’agrément de conduite incomparable qu’a à offrir la nouvelle S60 T4 !

Sans compter que l’objectif ultime de VOLVO n’est pas de réaliser des économies à la pompe, mais d’économiser des… vies humaines. La S60 recèle le nec plus ultra des dispositifs mis en place par le constructeur suédois pour la réalisation de sa « Vision 2020 » (plus aucun mort ni blessé grave dans des véhicules de la marque à l’horizon 2020).

Dispositif sécuritaire renforcé

La familiale sedan de VOLVO est bâtie sur la plateforme modulaire SPA, étrennée par le XC90 et reprise par le XC60 et le V60. Elle hérite des équipements de sécurité les plus sophistiqués de ces derniers, tout en y ajoutant sa petite touche perso : freinage automatique d’urgence et « post-collision », système anticollision City Safety upgradé, capable désormais de déclencher une mesure d’évitement dans le cas de figure où un véhicule provient de la voie inverse, système de protection anti-sortie de route, qui détecte le risque de sortie de route entre 65 et 140 km/h, avec ou sans marquage au sol, et qui, le cas échéant, apporte une action corrective sur la direction comme sur les freins, etc.

Autant dire que vous serez dans un « bunker roulant » si vous craquez pour cette berline aux lignes aériennes, bodybuildées par endroits, pour son long capot sculptural, ses flancs très ouvragés, ou encore pour ses signatures lumineuses à LED avant et arrière qui réinterprètent de belle manière celles de la grande sœur S90.

Le look de la S60 fait d’autant plus forte impression et est d’autant plus agressif quand elle arbore le sigle R-Design. Ça tombe bien : c’est le cas de l’unique variante importée pour l’heure sur notre marché !

Avec ses jantes en alliage de 18 pouces, sa calandre et ses rétroviseurs noir satin, son bouclier avant et son diffuseur à l’esprit résolument sportif, sa double sortie d’échappement chromée, mais aussi ses nombreuses spécificités intérieures (citons, entre autres, les sièges, le volant, le pédalier en alu et les seuils de portes siglés R-Design), la S60 R-Design déchire graaaaave !        

Agressive et digitalisée

L’habitacle cosy, épuré, à la qualité de fabrication particulièrement soignée est un autre des atouts majeurs de la nouvelle S60. Ce qui force vraiment l’admiration à bord, cela dit, ce sont les nets progrès constatés d’une génération à l’autre en matière de digitalisation, notamment grâce à l’adoption d’un combiné d’instrumentation numérique de 12,3 pouces, comme de connectivité.

Donnant accès à un écran central tactile format portrait de 9 pouces, à une connexion 4G avec hotspot Wi-fi, aux systèmes embarqués Apple CarPlay et Android Auto, ou encore à 8 HP qui « blastent » 200 W, le système multimédia Sensus Connect est un petit bijou technologique.

Sincèrement, hormis son offre mécanique très restreinte et peu en phase avec les habitudes de consommation locales, on ne voit pas ce qui peut freiner le succès de cette VOLVO particulièrement bien née.

Certes, son habitabilité n’est pas la plus généreuse du segment et son coffre n’est pas le plus logeable non plus. Il affiche une contenance de 390 litres au minimum (soit 10 litres de plus que celui de la génération antérieure) et peut atteindre 442 l quand la banquette coulissante est reculée au maximum. A mettre en perspective avec les 452 litres de la Mercedes Classe C et avec les 480 l du trio Alfa Romeo Giulia, Audi A4 et BMW Série 3.     

Et alors ? Placer le débat au niveau d’insignifiants litres en plus qui grèvent le budget carburant lors des passages à la pompe, ou en moins lorsque l’on compare la capacité de chargement de la berline familiale scandinave à celle de ces différentes concurrentes premium, s’apparente à du pinaillage.

Un coup à jouer ?

La mission assignée à cette S60 est d’être le parangon de sa catégorie en termes de sécurité active et passive. Et elle y parvient sans peine. Un argument auquel devraient se montrer sensibles les chef(fe)s de famille qui, s’ils ont un budget à gérer et d’autres considérations en tête, placent néanmoins la sécurité de leur « clan » au-dessus de tout.

Pour ne rien gâcher, cette S60 III est particulièrement agréable à contempler et à vivre, tout en s’affichant à un tarif assez intéressant. La S60 T4 R-Design est commercialisée à 464.000 DH. Et l’absence de bloc Diesel ne semble pas du tout lui être préjudiciable si l’on se fie aux infos qui nous parviennent !

 

  

 

   

 

none

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun avis ou commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves

* Prix public au Maroc hors frais d'immatriculation et peinture métallisée

* Date de lancement «probable» sur le marché marocain

Photos

Motos neuves

* Prix de vente public au Maroc