Un supplément de bestialité pour les AUDI RS 5 Coupé et Sportback Phase 2 - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Nouveauté mondiale

Un supplément de bestialité pour les AUDI RS 5 Coupé et Sportback Phase 2

12 décembre 2019 721 0 0 1 | By Mehdi LAABOUDI

Lancées respectivement en 2017 et en 2018, la deuxième génération de l’AUDI RS 5 Coupé et sa déclinaison Sportback, inédite, pour sa part, passent déjà par la case restylage. En même temps, on était prévenus ! La folle inclination de ces deux-là pour la vitesse est de notoriété publique...  

https://www.wandaloo.com/files/2019/12/AUDI-RS5-COUPE-SPORTBACK-FACELIFT-2020.jpg

L’entente tacite entre les constructeurs concernant l’espérance de vie d’un modèle en concession et son corollaire, le timing du restylage de mi-vie, est en train de voler en éclats. Des modèles comme le BMW X4, dont la première génération a tiré sa révérence au bout de quatre printemps seulement, ou les AUDI RS 5 Coupé et RS 5 Sportback qui nous intéressent, la mettent à mal !  

Le cas du RS 5 Sportback est extrême. Le Coupé 5 portes hautes performances de la firme aux anneaux a été dévoilé en mars 2018 à l’occasion du salon de New York. La Phase 2 voit donc le jour 21 mois à peine après son aînée.

Ce restylage précipité a une raison, cela dit. Et c’est Oliver Hoffmann, « sorcier » en chef de la division « etteslim » de la firme d’Ingolstadt (DG d’AUDI Sport GmbH, « formerly known as » quattro GmbH), qui nous la divulgue : « La refonte de la RS 5 Coupé et de la RS 5 Sportback vient clore en beauté le 25e anniversaire de nos modèles RS et le renouvellement de notre gamme. »

Flash-back : on est en 1994. Le Brésil est sacré champion du monde au pays de l’oncle Sam (et Azmi s’exile en Floride par crainte de représailles, paraît-il), Marrakech accueille l’acte final de l'Uruguay Round du GATT, feu Yasser Arafat s’installe à Gaza et effectue une visite historique à Jéricho, le génocide Tutsi n’émeut pas grand-monde, l’Armée islamique du salut, bras armé du FIS algérien, voit le jour et promet les ténèbres aux « mécréants », Cheb Hasni est lâchement assassiné, des pirates de l’air détournent un Airbus d'Air France avant de se faire zigouiller par un commando du GIGN sur le tarmac de l’aéroport de Marseille…

Dans un registre plus réjouissant, AUDI lance la commercialisation de son premier modèle RS, le RS2, un break brutal, produit à un peu moins de 3.000 exemplaires, développé avec le concours de PORSCHE et animé par un 5-cylindres à 20 soupapes 2.2 l suralimenté de 315 ch.

De dignes héritières

Un collector en puissance, du fait de sa rareté, de sa noble extraction (on parle d’un modèle disposant de matériel génétique provenant de Zuffenhausen, quand même !), de son look « badass » et élégant à la fois, et de pas mal d’autres facteurs.

Sa transmission intégrale, par exemple, ou son différentiel de Type Torsen, son châssis renforcé, ses superbes sièges Recaro, ses innombrables compteurs et manomètres VDO, ses inserts intérieurs en fibre de carbone.

Comment ne pas citer également les éléments d’origine Porsche dont il a hérité, notamment le système de freinage de 968 (avec étriers rouges et monogramme Porsche, que l’on retrouve également sur la proue et la poupe du véhicule), les jantes Cup de même provenance, les rétros obus de la 911 Type 964, les boucliers « 911 Turbo Look »…  Une leçon !

Un quart de siècle plus tard, les RS 5 Coupé et Sportback restylés partent sur les traces (de pneus) la RS2 (du 245/40 ZR 17). Porsche n’a pas été appelé en renfort, cette fois. Malgré son incroyable succès d’estime, la RS2 est l’unique RS pour laquelle AUDI a fait appel à un partenaire.

Cristallisation mécanique

Cela aurait probablement donné un peu plus d’ampleur et de panache aux célébrations si Porsche, qui était là au tout début de l’histoire, avait été impliqué d’une manière ou d’une autre dans le « facelift » de ces deux RS 5, et si, par exemple, de cette collaboration avait vu le jour une série limitée super énervée, une « GT3 RS 5 »…

Mais l’essentiel est sauf ! De panache, ces deux bêtes ne manquent pas ! Des chevaux en veux-tu en voilà ! AUDI n’a pas jugé bon d’agrandir les écuries sous leur capot, d’ailleurs, puisqu’il paraît qu’Augias est déjà vert de jalousie.

Le V6 2.9 biturbo de ces deux sprinteuses aux anneaux développe donc toujours 450 ch et leurs performances ne bougent pas d’un iota. Pour rappel, ces deux variantes de la RS 5 pulvérisent le 0 à 100 km/h en 3,9 s et atteignent une vitesse maxi de 280 km/h quand la bride électronique qui les « calme » 30 km/h plus bas est mise hors d’état de nuire.

MàJ multimédia

A bord, c’est l’adoption du nouveau système d'info-divertissement MMI qui est le fait marquant de ce restylage. Le nouveau système multimédia fait l’impasse sur la molette rotative et bénéficie d'un écran tactile plus grand, affichant désormais 10,1 pouces. On peut également citer les nouvelles palettes au volant de la boîte Tiptronic à 8 rapports. Réalisées en aluminium, elles sont plus grandes qu’avant.  

Pour le reste, on retrouve ce subtil amalgame de sportivité et de raffinement qui fait le sel des RS : sièges semi-baquets sculpturaux recouverts de cuir et d’alcantara, inserts en carbone, en alu guilloché…    

En fait, les évolutions les plus notables se situent au niveau de la carrosserie de ces deux RS 5. La Phase 2 affiche un look encore plus « bagarreur », encore plus agressif que celle qu’elle supplée, dont on pensait pourtant qu’elle avait atteint un niveau infranchissable en la matière !  

Look plus bestial

Ce supplément de bestialité, les RS5 Coupé et Sportback le doivent à leur calandre élargie et placée plus bas qu’avant. Trois fentes horizontales la séparent du capot dorénavant, gimmick emprunté à la petite A1 et que cette dernière a repris à son tour de la légendaire AUDI Sport quattro de 1984.

D’autres coups de scalpel assez profonds ont été donnés au niveau du bouclier avant, qui présente des écopes d’air redessinées, et arrière. Ce dernier hérite d’un diffuseur moins discret que celui de la Phase 1.

Les signatures lumineuses ont également été repensées et les phares Matrix LED avec « AUDI laser light » font leur apparition dans le catalogue d’options. Par ailleurs, les passages de roues ont été élargis de 40 mm, des jantes de 20 pouces sont désormais disponibles en option (19 pouces de série) et deux coloris, baptisés bleu Turbo et rouge Tango, sont venus donner plus de profondeur au nuancier proposé par AUDI.

Le RS 5 Coupé et son « compaRSe » Sportback effectueront leur entrée dans le réseau européen d’AUDI en février 2020, à un prix débutant, en France, à 97.750 euros. Pas d’inflation des tarifs à l’occasion de ce restylage. C’est suffisamment rare pour être signalé !

 

 

 

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none