TOYOTA GR 86 : une digne descendante de la GT86 ! - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Première mondiale

TOYOTA GR 86 : une digne descendante de la GT86 !

5 avril 2021 370 0 0 1 | By Mehdi LAABOUDI

Ayant longuement entretenu le mystère par rapport aux « droits de succession » de sa GT86, qui a pris sa retraite en 2020, TOYOTA a fini par révéler sa remplaçante. Rebaptisée GR 86, elle reprend la même recette, délicieusement « old school », mais y adjoint quelques pincées d’épices en renfort.   

https://www.wandaloo.com/files/2021/04/TOYOTA-GR-86-SPORTIVE-PROPULSION-ATMOSPHERIQUE-NOUVELLE-GENERATION.jpg

Dévoilée en 2012 et restylée en 2016, la TOYOTA GT86 a connu une belle carrière. Elle a en effet été écoulée à 200.000 exemplaires, ce qui n’est pas négligeable pour un modèle de ce type, pour une sportive sans concession. Justement, son succès d’estime dépasse de loin ses exploits comptables.

La GT86, comme sa jumelle technique, la Subaru BRZ (elles ont été développées conjointement), ont reçu un accueil très favorable de la part des amateurs de sportives à cheval sur les dogmes du genre ! On parle de deux « samouraïs » très attachés au « Bushido » de la berlinette pure et dure.

Comme la Sub’, la Toy’ est une propulsion à moteur atmosphérique et au poids contenu (1.200 kg environ). Les deux coupés nippons disposent aussi d’une boîte manuelle à six rapports. Autant d’ingrédients « old school » qui ne sont plus vraiment en odeur de sainteté chez les constructeurs, qui ne jurent plus que par le downsizing, la suralimentation, les transmissions robotisées et automatiques… Le retour aux sources a du bon !        

Après avoir hésité à offrir des héritières à ce duo de sportives pour puristes, le groupe TOYOTA a sauté le pas. La deuxième génération de la BRZ a été dévoilée vers la fin de l’automne dernier. Place aujourd’hui au « reveal » de la remplaçante de la GT86, renommée GR 86, pour Gazoo Racing, le département course de la marque.

La GR 86 fait ainsi son entrée au sein du clan des Toy’ énervées, qui était jusqu’alors constitué de deux membres, les très désirables GR Supra et GR Yaris !

La légataire universelle de la GT86 reprend la même recette, non sans avoir veillé à la relever, à la pimenter. C’est la même en mieux, dans tous les compartiments.

La même en (supra) mieux

Esthétiquement parlant, on retrouve un gabarit proche de celui de la génération antérieure (4,26 m de long, soit deux centimètres de plus qu’avant, 1,77 m de large et 1,31 m de haut, ce qui en fait un véhicule particulièrement ramassé et au ras du sol), une silhouette quasi identique, marquée par un long capot plongeant et une poupe « fastback », voire « coda tronca ».

Si l’air de famille est assez flagrant au niveau de la face avant et du profil, qui reçoit, cela dit, des épaulements plus renflés et de nouvelles écopes d’air, situées à proximité des passages de roues avant, la GR 86 s’offre une poupe autrement plus « badass » que celle de son aînée. L’influence de la Supra s’y lit distinctement.  

Côté look, les chiens ne font pas des chats. Face avant et profil en mode GT86 II, à l’inverse de la poupe, façon Supra !

Le becquet « queue de canard » fait de l’effet, mais c’est avant tout le bouclier arrière taillé à la serpe et son diffuseur façon « Tokyo Drift » qui captivent l’œil. Les feux arrière sont également beaucoup plus réussis que ceux de la GT86.

A bord, la comparaison tourne encore plus clairement à l’avantage du nouveau venu, qui reprend, là encore, deux, trois trucs, à la grande sportive de la smala, la Supra.

Habitacle up-to-date

La qualité de fabrication et celle des matériaux employés semblent avoir progressé de manière sensible d’une génération à l’autre. Notons la présence de sièges semi-baquets drapés de cuir et d’Alcantara et enrichis de surpiqûres, mais surtout d’une instrumentation numérique (avec compte-tours central) et d’un système multimédia up-to-date, compatible Apple CarPlay et doté d’un écran tactile central de 7 pouces.

En revanche, le pommeau de levier de vitesse ou le volant, mais aussi quelques commandes, ont été repris de la GT86. On retrouve aussi ce qui a fait de cette dernière une sportive accomplie, à savoir une position de conduite particulièrement basse et du plaisir de conduire en barre.

A bord, la GR 86 hérite d’une instru numérique et d’un écran central plus moderne. Celui de la GT86 prend un sacré coup de vioc.

A l’instar de sa devancière, la GR 86 n’est peut-être pas un monstre de puissance. Elle « recycle » le quatre-cylindres à plat (le Boxer et la marque de fabrique de SUBARU) de l’ancienne génération, qui affiche désormais une cylindrée de 2.4 l - contre 2.0 l sous le capot de la GT86.

Résultat : il développe 235 chevaux et 250 Nm, soit 35 canassons et 45 Nm de plus que la GT86, que d’aucuns avaient décriée pour son manque de punch.

Selon TOYOTA, la GR 86 expédierait le 0 à 100 km/h en 6,3 s, améliorant d’une seconde et un dixième le chrono établi par son aînée.

Plus d’explosivité et d’efficacité

Si la GR 86 n’en devient pas un dragster, elle peut compter sur son centre de gravité abaissé, sur son châssis plus costaud (rigidité torsionnelle améliorée de 50%) et sur son poids de ballerine (1.270 kg en configuration BVM6 ; une BVA6, qui grève de quelques kilos la masse du véhicule, est disponible en option), obtenu grâce, entre autres, à un recours à de l’aluminium pour le toit et les ailes, pour papillonner de virage en virage avec plus de facilité encore que la GT86 !

TOYOTA n’a pas dévoilé les tarifs de sa GR 86 pour le moment. La firme d’Aichi a indiqué, en revanche, que sa berlinette sera commercialisée en Europe, ce qui n’est pas le cas de la Sub’ BRZ.

 

none

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun avis ou commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves

* Prix public au Maroc hors frais d'immatriculation et peinture métallisée

* Date de lancement «probable» sur le marché marocain

Photos

Motos neuves

* Prix de vente public au Maroc