FORD dévoile le SUV électrique Mustang Mach-E  - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Première mondiale

FORD dévoile le SUV électrique Mustang Mach-E 

19 novembre 2019 784 0 17 1 | By Mehdi LAABOUDI

Après une longue campagne de teasing savamment orchestrée et une grosse fuite sur le Net voilà quelques jours, Ford a dévoilé le Mustang Mach-E. Ce SUV 100 % électrique ouvre un nouveau chapitre d’une « American Legend » qui ne cesse de fasciner depuis 1964. 

https://www.wandaloo.com/files/2019/11/FORD-MUSTANG-MACH-E-SUV-COUPE.jpg

Un demi-siècle après la Mustang Mach 1, version sportive du plus mythique des pony cars, Ford lève le voile sur le Mustang Mach-E, sur le premier « VUS Stang », un SUV (VUS en anglais) 100 % électrique. Autres temps, autres mœurs…

Les puristes de la marque montent déjà sur leurs grands chevaux (sur le Net), déplorant qu’un logotype aussi iconique soit apposé sur autre chose qu’un coupé ou qu’un cabriolet. Mais cela sonne comme du pinaillage à une époque où même les plus grands succombent, l’un après l’autre, à l’attrait des SUV.

Aston Martin va présenter incessamment son DBX, Ferrari s’apprête à dégainer le Purosangue pour répondre à l’Urus de Lamborghini, Bentley et Rolls-Royce ne se sont pas fait prier pour entrer dans la danse non plus, tandis que Porsche a ouvert le bal voilà dix-sept ans !

Qu’un constructeur généraliste comme Ford dégaine un Mustang haut sur pattes et allergique aux bons gros V8 ne saurait être choquant. C’est la marche du temps, tout simplement. Au pays du Tesla Model X, à plus forte raison !

Les Mustang rivées au sol et aux moulins tonitruants ont écrit une page glorieuse de l’histoire de Ford. Aujourd’hui, le Mustang Mach-E s’apprête à inaugurer un nouveau chapitre, placé sous le signe des nouvelles mobilités comme sous celui du marketing. C’est de bonne guerre.

Les Mustang ne font pas des mules

Evidemment, le SUV Mustang joue lui aussi la carte de la sportivité. Les chiens ne font pas des chats. Mesurant 4,71 m de long, 1,88 m de large et 1,60 m de haut, il s’offre une silhouette de SUV Coupé et reprend certaines proportions et quelques attributs physiques de la sportive « é-pony-me » : long capot renflé et plongeant, épaulements marqués, lunette arrière très inclinée, façon « fastback »...

Il y a également lieu de citer la calandre pleine, qui donne à voir la même forme que celle de la sixième génération du muscle car « made in » Dearborn, ou encore les feux avant et arrière très ressemblants eux aussi. Ces derniers réinterprètent avec brio la fameuse signature lumineuse à trois griffes tridimensionnelles.

Bénéficiant d’un empattement très généreux de 2,98 m, le Mustang Mach-E offre une habitabilité de premier plan. Sa capacité de chargement figure aussi dans la colonne des arguments. En effet, aux 402 l du coffre habituel s’adjoignent 100 l sous le capot avant. La première Mustang « family oriented » est née !

Ceci étant dit, c’est l’ambiance futuriste et zen qui marque vraiment les esprits à bord. Si on retrouve la planche de bord plate à double bossage présente sur toutes les Mustang depuis la fondation de la lignée, mais dans une version épurée au possible, débarrassée de toute trace d’«acné» (RIP, les boutons), c’est l’instrumentation numérique minimaliste et, surtout, l’énorme écran tactile central format portrait de 15,5 pouces, qui focalisent l’attention. L’influence de Tesla est évidente.

Très évolué, le système multimédia offre une connectivité sans fil aux systèmes Apple CarPlay et Android Auto et se pilote à la voix.

Attelage technologique appréciable

En fait, Ford a frappé fort en matière de technologie embarquée. Ce Mustang est superbement harnaché. Il a droit au système de conduite autonome de niveau 2 Ford Copilot360 Assist 2.0, qui est adossé à un chapelet d’aides électroniques comme le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistant de gestion d’embouteillage, ou encore le système de maintien dans la voie, le système de freinage automatique d'urgence avec reconnaissance piétons et cyclistes et même l’aide active à l'évitement des piétons et des cyclistes.

Autres sophistication assez bluffante, le mode « une pédale », semblable à celui de la Nissan Leaf, qui permet d’accélérer en appuyant sur la pédale de droite et de ralentir au lever de pied, jusqu’à l’arrêt du véhicule si vous n’exercez pas une pression à nouveau, ou encore le système « Phone as a Key », qui peut déverrouiller et démarrer le véhicule après avoir détecté le signal Bluetooth du smartphone du propriétaire du véhicule.

Le Mach-E offre, en outre, la possibilité d’autoriser d’autres personnes à avoir accès au véhicule et à le conduire, via l’application Ford Pass, dont il sera également question plus tard, lorsque les batteries lithium-ion qu’embarque cette Mustang vertueuse s'inviteront dans l'équation.

A noter, pour clore le chapitre « sésame high-tech », que des touches tactiles situées sur le montant de portière côté conducteur font office de « digicode ». En situation d’urgence, en cas de perte du téléphone, par exemple, le véhicule peut être ouvert en tapant un code (configurable).

Tout n’est pas rose à bord, hélas ! Les premières impressions font état d’une qualité de finition à l’américaine. Les SUV 100 % électriques européens, les Audi e-tron, Jaguar i-Pace et Mercedes EQC 400, mais aussi le « fellow countrySUV » Tesla Model X, n’auraient pas trop de soucis à se faire à ce niveau.

Il s’agit de tempérer ce jugement, car ce sont des prototypes et non pas des modèles définitifs, ni même des modèles de présérie, qui ont été révélés par Ford. 

Plusieurs configurations au programme

Quoi qu’il en soit, il suffit de jeter un œil à la fiche technique de cette Mustang sur échasses pour retrouver le sourire. Le Mach-E offre le choix entre deux batteries et autant de transmissions.

La batterie standard affiche une capacité de 75 kWh et alimente un module électrique qui envoie 258 ch et 415 Nm aux roues arrière ou aux quatre roues. L’autonomie de la variante disposant de la transmission intégrale est de 420 km (normes WLTP), soit 30 km de moins que celle du Mach-E propulsion.

Forte d’un accumulateur LR (Long Range), l’autre configuration offre pour sa part une autonomie de 99 kWh, pour une puissance de 285 ch et 415 Nm sur la variante aux roues arrière motrices, puissance qui culmine à 337 ch et 565 Nm sur la variante 4x4, qui peut compter sur un bloc électrique par essieu. L’autonomie atteint 600 km dans le premier cas et 540 km dans le second. 

La vitesse maxi est bridée à 180 km/h (afin de préserver la batterie), alors que le 0 à 100 km/h est annoncé à moins de 8 s pour les modèles embarquant la batterie la plus modeste et à moins de 5 s pour la déclinaison la plus puissante.

Doté d’une prise de type Combo CCS, le Mach-E a besoin de 7 à 10 heures pour une recharge complète sur une wallbox 11 kWh. Cela dit, grâce à la charge rapide, il peut récupérer 93 km d'autonomie toutes les 10 minutes et passer de 10 % de batterie à 80 % en 45 minutes.

Un vaste réseau de chargeurs

Ford annonce à ce propos que les batteries du Mach-E sont compatibles avec le réseau Ionity, réseau de recharge ultra-rapide européen né d’une coentreprise entre Ford et les constructeurs européens Audi, BMW, Mercedes et Porsche. 

La marque à l’Ovale bleu proposera aux acheteurs du Mach-E le système Ford Pass, qui donnera accès, via une application téléchargeable sur son smartphone, au réseau précité et à un total de 125.000 points de charge dans le monde, en partenariat avec Newmotion (filiale de Shell).

Attendu à partir de fin 2020 aux Etats-Unis, le Mustang Mach-E y sera commercialisé à partir de 48.900 euros. Le haut de gamme, équipé de la batterie Long Range et de la transmission intégrale, s’affichera pour sa part à 69.500 euros dans sa version 1st Edition. Enfin, une version GT, plus radicale, plus puissante, devrait voir le jour en 2021.  

 

 

» FORD Mustang Mach-E

none

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun avis ou commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves

* Prix public au Maroc hors frais d'immatriculation et peinture métallisée

* Date de lancement «probable» sur le marché marocain

Photos