Le pick-up MITSUBISHI L200 débarque avec des arguments plein la benne - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Nouveauté Maroc

Le pick-up MITSUBISHI L200 débarque avec des arguments plein la benne

8 novembre 2019 606 0 0 0 | By Mehdi LAABOUDI

https://www.wandaloo.com/files/2019/11/MITSUBISHI-L200-SPORTERO-PICKUP-DIAMOND-MOTORS.jpg

Les showrooms de l’importateur exclusif de Mitsubishi au Maroc, Diamond Motors, filiale du groupe Auto Hall, viennent d’accueillir un nouveau diamant (brut) : la sixième génération du légendaire pick-up L200. Présentation.

Le Mitsubishi L200 (connu sous le nom de Triton en Asie et sur d’autres marchés) est une légende, au Maroc comme ailleurs. Ce pick-up rend de fiers services aux professionnels comme aux particuliers depuis bientôt un demi-siècle.

Près de cinq millions d’unités ont été vendues depuis les débuts de la première génération en 1971. Un succès qui trouve sa source dans la fiabilité, la robustesse, la praticité, la polyvalence des générations successives, mais aussi la compétitivité de leur grille tarifaire.

Le nouvel opus embarque évidemment ce matériel génétique enviable. Mais il y adjoint de l’émotion, en quantité autrement plus appréciable qu’avant.

A l’occasion de la soirée de lancement de cette sixième génération, Abdellah El Mouadden, directeur général d’Africa Motors, n’a pas manqué de faire noter l’audace stylistique dont elle fait preuve.

La nouvelle face avant « Dynamic Shield », préfigurée par le concept e-Evolution, star du stand Mitsubishi au salon de Tokyo, en 2017, captive l’œil, surtout sur les variantes L200 Sportero, où elle est rzhaussée de généreuses touches de chrome.

En revanche, l’arrière et le profil de ce pick-up de 5,30 m de long évoluent peu par rapport à la génération suppléée.

Une force de la nature

Même son de cloche à bord de ce pick-up, décliné en deux variantes, simple cabine et double cabine. On note, toutefois, une montée en gamme sensible, due, entre autres, à l’apparition de plastiques moussés, de sièges inédits et de surpiqûres.  

Plutôt que de poursuivre sur le terrain des matières, de l’atmosphère ou du « Feng shui », intéressons-nous plutôt à ce que ce pick-up a de mieux à proposer : sa benne au volume conséquent, ses freins et suspensions upgradés par rapport au modèle sortant, ou encore, sur les variantes les plus huppées, sa transmission intégrale et ses fidèles lieutenants, la boîte de transfert « Super Select II » et le blocage du différentiel arrière, garants de capacités de franchissement hors du commun.

Sous le capot, le bloc turbodiesel à rampe commune 2.2 l DI-D développe 150 chevaux et 400 Nm. Davantage que la fougue de cette motorisation, couplée à une boîte manuelle à 6 rapports sur quatre des cinq variantes disponibles et, au sommet de la gamme, à une boîte auto comptant le même nombre de rapports, c’est son coût d’exploitation qui devrait faire mouche auprès des professionnels.

Grand écart tarifaire

Enfin, côté tarifs, le nouveau L200 démarre à 205 000 DH dans sa déclinaison simple cabine 4x2 et il faut compter un supplément de 9.000 DH pour bénéficier de la même version enrichie de la climatisation.

Pour sa part, la version double cabine 4x4 GLX s’affiche à 295.000 DH, tandis que les finitions hautes Sportero 4x4 GLS et 4x4 GLS BVA s’affichent respectivement à 315.000 DH et 361.000 DH.

Ce grand écart tarifaire, cette forte amplitude entre le prix du modèle de base et la version la plus chic, est un autre secret de la réussite du L200 ; cela lui permet d’être présent sur tous les tableaux, de lutter efficacement contre les « pick-up loisir/premium » du segment comme contre ceux dont l’offre s’adresse essentiellement aux professionnels.

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves au Maroc

* Prix public relatif aux versions entrée et haut de gamme

Photos

none