SEAT Leon 4 : les premières infos - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Première mondiale

SEAT Leon 4 : les premières infos

29 janvier 2020 4.610 0 0 1 | By Mehdi LAABOUDI

SEAT a dévoilé la quatrième génération de l'un des piliers de sa gamme, la compacte Leon. Clone technique de la VW Golf 8, elle s’en démarque en affichant un look plus… « olé-olé ». Et des tarifs qui, s’ils n’ont pas encore été révélés, devraient être moins… allemands !

https://www.wandaloo.com/files/2020/01/SEAT-LEON-4-PREMIERE-MONDIALE-BARCELON-GROUPE-VOLKSWAGEN-GOLF-8.png

C’est en « live » de Barcelone - pas du Camp Nou, mais à une trentaine de kilomètres de l’antre blaugrana -, à Martorell, plus précisément, dans ses quartiers généraux, que SEAT a levé le voile sur le nouvel opus de sa Leon.

La quatrième génération de la compacte hatchback catalane (et sa variante break ST, qui ne connaîtra pas de destinée marocaine) a la lourde tâche de faire aussi bien que celle qu’elle remplace, la Mk3, vendue à plus d’un million d’exemplaires (du jamais vu au sein de la lignée).

Lancée en 1999, la fondatrice du clan a été produite à 534.797 unités, quand la deuxième génération, apparue en 2005, a été écoulée à 675.915 exemplaires.

Le quatrième opus franchira-t-il comme le troisième la barre du million d’unités produites ? Tirer des plans sur la comète n’est pas le genre de la maison, mais il semble acquis qu’à moins d’un alignement astral défavorable, le succès sera au rendez-vous. Car la Leon « New Age » ne manque pas d’arguments.

Le plus parlant d’entre tous est d’ordre génétique. Comme sa devancière, c’est la jumelle technique d’une star ! La Leon doit quasiment tout à "Das Auto", à la Golf 8, apparue fin octobre dernier.

La compacte de Wolfsburg partage en effet avec celle de Martorell sa base roulante MQB remaniée (les Golf 7 et Leon 3 étaient bâties pour leur part sur l'ancienne version de cette plateforme). Par conséquent, les dessous de ces deux véhicules, mais aussi leur habitacle, présentent de fortes similarités. Les économies d'échelle dans toute leur splendeur !

C'est un peu comme si votre cousine s'appelait Kim Kardashian et qu'elle mettait à votre disposition son dressing babylonien (évitez les jeans, vous risqueriez d’y flotter…) ! Que du bonheur !

« Caliente »

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Suite à la présentation de ce nouveau cru de la « Golf » méditerranéenne et à la révélation de ses premiers clichés officiels, les réactions des internautes par rapport à son look ont été mitigées.

D’aucuns ont estimé que la Leon rentrait dans le rang après une troisième génération super aboutie, qui déplorant sa face avant de i30 ou de Focus, qui regrettant l’adoption du bandeau lumineux qui relie les feux arrière, gimmick vu et revu sur les nouveautés lancées ces derniers temps.

Evidemment, il y a aussi ceux qui « surkiffent » le petit air de PORSCHE 911 ou d’AUDI A8 que confère à la Leon cette nouvelle signature lumineuse arrière - de plus en plus commune, certes.      

En tout cas, cette nouvelle dégaine ne laisse pas insensible. Etirée de près de 9 cm, la Leon affiche désormais 4,37 m de long et est un peu moins large (plus d'un centimètre et demi de rogné).

Elle s’accommode plutôt très bien de ces nouvelles proportions, comme du supplément d'agressivité auquel elle a droit, avec ces arêtes vives, son capot nervuré, ses flancs creusés, ses épaulements marqués, son bouclier avant aux larges écopes… L’ensemble est « caliente », bien plus « olé-olé » que les lignes qu'affichent les autres compactes du groupe Volkswagen et la plupart des autres rivales déclarées !

On peut y lire les influences des dernières productions de la marque, notamment celles du SUV 7 places maison, le Tarraco, au niveau de la calandre hexagonale en relief comme du bandeau lumineux dont il a déjà été question. En contrebas, au beau milieu du hayon, un monogramme "Leon" à la police de caractère engageante est souligné par le diffuseur arrière réservé aux Leon badgées FR (comme le modèle de présentation).

La Leon 4 hérite aussi des gimmicks étrennés par les deux prototypes présentés en 2019, à quelques mois d'intervalle, par la "marque soeur", CUPRA, les SUV Formentor (hybride rechargeable) et Tavascan (100 % électrique).

Alors que sa cousine de Wolfsburg a misé, comme à son habitude et avec le bonheur qu’on connaît, sur la continuité stylistique, la Leon a joué quant à elle la carte de la rupture.

Digitalisation toute !

A bord, en revanche, même combat ! Une révolution digitale portant le sceau de la Golf 8 s'est produite d’une génération à l’autre. Une instrumentation digitale de 10,25 pouces fait ainsi son apparition. Elle fait partie de la dotation de série de la finition de base et forme un duo convaincant avec l'écran tactile flottant, qui affiche une diagonale de 8,25 pouces au bas mot et de 10 pouces sur le haut de gamme.

La planche de bord est épurée au possible et, à défaut d'originalité - l'ambiance intérieure de la Leon 4 n'est pas loin d'être la copie carbone de celle de la Golf 8 comme de celle de la dernière itération de la Skoda Octavia, la présentation ne manque pas d'élégance et de modernité. Mention spéciale à l'éclairage d'ambiance bien senti et au très « minimaliste » sélecteur de la boîte de vitesses robotisée à double embrayage DSG.

La Leon a jeté son dévolu sur le système multimédia évolué de qui vous savez. Connectivité Apple CarPlay et Android Auto sans fil, navigation 3D, commandes vocales, affichage Retina et bon nombre de fonctionnalités dans le vent sont au programme.

La compacte catalane hérite aussi de l'essentiel des systèmes d'aides à la conduite qu'embarque sa généreuse parente allemande. Citons, pêle-mêle, son système d'assistance au maintien dans la voie Lane Assist 3.0, qui reçoit le renfort de l'Emergency Assist, système qui prend le contrôle s'il suspecte que vous l'avez perdu, ou encore son régulateur de vitesse adaptatif et prédictif, qui travaille en bonne intelligence avec le GPS afin de réduire la vitesse à l'approche d'un virage, d'un rond-point ou d'une agglomération, par exemple, ou, au contraire, de l'augmenter si une forte pente est à gravir.

La Leon dispose aussi d'autres sophistications "made in Germany" comme le dispositif de conduite autonome Travel Assist, qui peut garder la main jusqu’à 210 km/h et qui est en mesure de gérer les dépassements, à condition de ne pas garder les mains éloignées du volant plus de 15 secondes (des capteurs capacitifs guettent et mettent fin au protocole si cette condition n'est pas satisfaite).

Le déclin du Diesel

Au rayon mécanique (et électrique), la Leon, qui a bâti l’essentiel de sa carrière au Maroc et dans plusieurs autres marchés, sur le moteur TDI du groupe Volkswagen, a changé son fusil d’épaule. Bénéficiant de la même gamme de motorisations que sa cousine, dont il aura été longuement question, décidément, elle embarque toujours un 2.0 l TDI offrant le choix entre deux niveaux de puissance (115 ch et 150 ch).  

Cela dit, les moteurs essence ont pris le pouvoir ! Signe des temps : le catalogue européen de la Leon comportera à son lancement pas moins de trois blocs essence. Il s’agit d’un 3 cylindres 1.0 l TSI de 90 ou 110 ch, d’un 4 cylindres 1.5 l TSI présentant deux niveaux de puissance lui aussi (130 ch et 150 ch) et d’un 2.0 l de 190 ch. Ce dernier chapeautera la gamme en attendant l'arrivée de la version Cupra, qui devrait dépasser la barre des 300 ch.

Cette Leon 4 disposera aussi d’une déclinaison hybride rechargeable. Ce sera le clone latin de la Golf GTE, sera animée comme cette dernière par un duo composé du 4 cylindres essence 1.4 l TSI et d'un bloc électrique affichant une puissance combinée de 204 ch, pour une autonomie de 60 km en mode 100 % électrique.

L’atout-prix

Bien que la frontière entre la Golf 8 et la Leon 4 soit plus ténue que jamais, du fait de la montée en gamme irrésistible de la compacte espagnole, cette dernière devrait toujours s'afficher à des tarifs moins salés, plus accessibles, son image demeurant moins établie, moins premium.

La compacte de SEAT semble donc promise à un bel avenir. Elle sera commercialisée en avril prochain en Europe, dans la foulée de son premier bain de foule, qui aura lieu en mars prochain lors du salon de Genève. Elle pourrait effectuer des débuts remarqués sur notre marché en juin prochain, à l’occasion de la 12ème édition du salon Auto Expo.   

 

none

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun avis ou commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves

* Prix public au Maroc hors frais d'immatriculation et peinture métallisée

* Date de lancement «probable» sur le marché marocain

Photos