FERRARI SF90 Spider : effeuillage méga « hot » de la supercar hybride de Maranello ! - wandaloo.com - Actualité automobile Maroc

Nouveauté mondiale

FERRARI SF90 Spider : effeuillage méga « hot » de la supercar hybride de Maranello !

16 novembre 2020 417 0 0 1 | By Mehdi LAABOUDI

FERRARI a levé le voile sur la version découvrable, «Aperta», de sa supercar hybride SF90 Stradale et… plus rien ne sera plus comme avant ! C’est presque ça, wallah ! Mais, le comble, c’est qu’on le pense profondément à chaque fois que Maranello lance une nouveauté !

https://www.wandaloo.com/files/2020/11/FERRARI-SF90-SPIDER-REVEAL-SUPERCAR-HYBRIDE-DECAPSULAGE.jpg

La firme au Cheval cabré a fait du sale. Comme d’hab’, quoi ! Après avoir traversé l’année 2019 toutes brides dehors, avec la présentation de pas moins de cinq nouveautés, les 812 GTS, F8 Tributo et Spider, Roma et SF90 Stradale, FERRARI n’a évidemment pas galopé avec le même entrain lors du présent exercice, à cause de l’ignominie que vous savez !

La SF90 Spider, qui a eu droit à un «reveal» digital en fin de semaine dernière, est tout de même la deuxième nouveauté lancée cette année par l’iconique marque après la Portofino M. On ne fera pas la fine bouche. Par le passé, il fallait parfois attendre plusieurs années pour voir débarquer un nouveau modèle du côté de Maranello. Plus l’attente était longue et plus l’enthousiasme croissait !

Mais vous savez ce qu’on dit : « abondance de biens ne nuit pas ». La planète retient toujours son souffle à l’annonce d’un nouveau modèle arborant « Il Cavallino Rampante ». La seule chose qui a changé suite à l’accélération du rythme de lancements, c’est que le chef comptable de Maranello ne tire plus la tronche ! Les chiffres de ventes ne cessent de grimper !

Avouez qu’il faut être le plus blasé des prospects pour ne pas s’emballer devant la SF90 Spider, devant tant de beauté et de maestria. La version découvrable de la supercar hybride SF90 Stradale est un «fuoriclasse» en puissance. Il faut dire qu’elle a de qui tenir !

Embonpoint raisonnable

La conséquence principale du décapsulage de la SF90, c’est une prise de poids de l’ordre de 100 kg. Le Spider affiche 1.670 kg sur la balance, ce qui en fait la Ferrari à V8 central la plus lourde de l’histoire de la marque.  

On lui pardonne sans peine cet écart, d’autant que cette supercar hybride embarque trois électromoteurs et une petite batterie de 8 kWh (dont 6,5 kWh de charge utile) en plus de son V8 4.0 l biturbo ! Ce bloc thermique revendique une puissance de 780 ch, contre 220 ch pour le trio électrique. La puissance cumulée atteint 1.000 ch tout rond.   

FERRARI eut pu choisir une capote souple en lieu et place du toit en dur, mais a fait le choix, comme sur ces derniers roadsters, de la meilleure isolation acoustique et thermique possible, mais aussi celle de la meilleure aérodynamique. Maranello explique à ce sujet que le couvre-chef en aluminium de la SF90 Spider, qui se met en place ou se rétracte en quinze secondes - même quand le véhicule roule à faible allure - est 40 kg plus léger qu’un hard-top rétractable classique.

La marque au Cheval cabré convie ceux qui souhaitent faire subir à cette supersportive une cure d’amincissement et une prépa’ « corse » corsée à cocher, au niveau du catalogue d’options, la case « Pack Assetto Fiorano ».

Au menu : l’adoption, de manière plus massive, de la fibre de carbone et du titane au niveau d’éléments aérodynamiques comme l’aileron arrière. Sont également compris dans ce pack des amortisseurs Multimatic à technologie magnéto-rhéologique « transférés » directement des paddocks de la marque (championnats GT), à l’en croire, et des pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 inédits, plus tendres que ceux de la SF90 Stradale et dotés de moins de rainures (des « quart-slicks », en quelque sorte).

Santé éclatante    

L’ablation du toit fixe n’a pas vraiment d’impact sur les chronos : 0 à 100 km/h pulvérisé en 2,5 s, 0 à 200 km/h anéanti en 7 s et Vmax de 340 km/h ! La FERRARI SF90 Spider n’est pas loin d’être le sèche-cheveux le plus rapide de la production !

Le plus stylé aussi ! Avec son toit rétractable et sa peinture bicolore, la version topless fait logiquement grimper la température de quelques degrés par rapport à la berlinette. La facture sera également plus salée. Elle devrait flirter avec la barre des 500 000 euros. En effet, la berlinette réclame déjà près de 450.000 euros.

none

Avis sur ce contenu

Ooops !

Aucun avis ou commentaire trouvé.

Vidéos

Voitures neuves

* Prix public au Maroc hors frais d'immatriculation et peinture métallisée

* Date de lancement «probable» sur le marché marocain

Photos

Motos neuves

* Prix de vente public au Maroc